"Emmerder les non-vaccinés" : un habitant du Grand Nancy porte plainte contre Emmanuel Macron pour incitation à la haine et injure

Publié le
Écrit par Yves Quemener
Emmanuel Macron aux lecteurs du Parisien dit avoir "envie d'emmerder les non vaccinés ". Mardi 4 janvier 2022, palais de l'Elysée -
Emmanuel Macron aux lecteurs du Parisien dit avoir "envie d'emmerder les non vaccinés ". Mardi 4 janvier 2022, palais de l'Elysée - © LP / ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP

Philippe Hallier habite le Grand Nancy. Déterminé, iI a déposé une plainte contre le président de la République, Emmanuel Macron. Il juge discriminatoires et choquants ses propos, "les non-vaccinés j’ai très envie de les emmerder".

Depuis les propos d'Emmanuel Macron, le président de la République, sur les non-vaccinés, Philippe Hallier, un habitant du Grand Nancy est en colère. "Depuis le début du mois et l'interview du Président dans le journal Le Parisien, cette petite phrase : "les non vaccinés, j’ai très envie de les emmerder", mon client est très choqué", dit Sébastien Dartois, avocat à Nancy.

J'ai été surtout heurté par les propos "non citoyens". Je travaille, je paye mes impôts. C’est de la provocation à la haine et à la violence

Philippe Hallier, habitant du Grand Nancy

Vendredi 14 janvier 2022, profondément perturbé et choqué, Philippe se décide à porter plainte. "Je viens de l’envoyer au Parquet", dit son avocat Sébastien Dartois. Il a reçu son client dans son bureau à Nancy vendredi matin. "Après une longue discussion, nous avons rédigé une plainte en visant plusieurs infractions. Notamment celle d'incitation à la haine et d'injure. Mon client est non vacciné mais il n’est pas contre le vaccin. Ce n’est pas un anti-vax".

Philippe est un ancien élu local. Il travaille à la Métropole du Grand Nancy et il très engagé dans des actions associatives. "Je travaille, je paye mes impôts, je suis touché directement par le terme "non-citoyens". C’est de la provocation à la haine et à la violence".

Lorsqu'il découvre l'interview dans le journal, mardi 4 janvier, il se sent heurté. Un sentiment mêlé d'une grande incompréhension. "Cela installe dans l’idée du public une forme de rejet et une fracture. Comme s'il y avait des citoyens en deux catégories. Aujourd’hui la vaccination, juridiquement, n’est pas obligatoire et il n’y a pas de justification à tenir de tels propos. Moi j'ai un fort sens civique"

Nous portons plainte compte tenu des propos tenus dans le Parisien en parlant des non-vaccinés comme des "emmerdeurs" et surtout, des "non citoyens

Sébastien Dartois, avocat

Même si cette plainte reste avant tout symbolique et même si elle a peu de chance d'aboutir, Philippe Hallier souhaite marquer le coup et aller jusqu'au bout. "Si les cinq millions de non-vaccinés font la même démarche, cela se transformerait en quelque chose de concret".

Emmanuel Macron, le président de la République, est couvert par son immunité présidentielle.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.