Faux policiers : trois individus placés en détention provisoire par le parquet de Nancy

Le parquet de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a placé lundi 22 janvier 2024 trois individus en détention provisoire dans l'affaire des faux policiers

Le parquet de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a placé lundi 22 janvier 2024 trois individus en détention provisoire dans l'affaire des faux policiers arrêtés vendredi 19 janvier vers trois heures du matin à Jarville-la-Malgrange : " Une information a été ouverte des chefs de tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l'autorité publique, tentative de meurtre et enlèvement et séquestration en bande organisée."

Toujours selon le communiqué du parquet, les trois individus, dont deux sont originaires de Besançon (Doubs), le conducteur âgé de 49 ans et son passager âgé de 28 ans, sont très défavorablement connus de la Justice, notamment pour des faits de violences, d'association de malfaiteurs et enlèvement et séquestration. 

Les deux hommes porteurs de brassards "Police" avaient été interpellés par une patrouille de la BAC après lui avoir délibérément foncé dessus. Après son interception, les policiers ont découvert deux hommes ligotés dans le coffre de l'Audi. 

À l'issue de l'enquête confiée à la division de la criminalité territoriale de la direction interdépartementale de la police nationale de Meurthe-et-Moselle, six hommes avaient été placés en garde à vue. Trois ont été libérés après avoir été entendus.