INFO FRANCE 3. Les faux policiers foncent sur un équipage de la Bac de Nancy

Deux personnes retrouvées ligotées dans un coffre de voiture, des suspects se faisant passer pour des policiers, de la drogue et une arme retrouvée. La nuit de ce jeudi à vendredi 19 janvier 2024 à Jarville-la-Malgrange, (Meurthe-et-Moselle) a été agitée pour la Bac de Nancy. Six personnes ont été interpellées et placées en garde à vue.

L'affaire n'est pas banale. Selon nos informations, un équipage de la Bac de Nancy patrouillait dans le secteur de Jarville-la-Malgrange, dans la nuit de jeudi à vendredi 19 janvier 2024, quand ils ont entendu un coup de feu, un peu avant 3h du matin. 

Arrivé à hauteur de la rue d'Alsace, les policiers tombent alors sur au moins deux personnes cagoulées et équipées de brassards police, leur laissant penser, dans un premier temps, qu'il s'agit de collègues policiers en opération. Mais le doute est vite levé quand l'équipage de la Bac constate que les suspects remontent dans leur voiture et foncent sur celle de la police. Blessant légèrement au passage l'un des agents en intervention.

La voiture prend la fuite en direction de Nancy, suivie par l'équipage de la Bac. Puis, les deux individus à bord prennent la fuite à pied et seront interpellés dans la foulée. L'un des deux est blessé au bras et semble avoir été touché par un tir d'arme à feu. Une arme est également retrouvée et dans le coffre de la voiture des suspects, les policiers retrouvent deux personnes ligotées. 

Six personnes interpellées

D'après les premières constatations et toujours selon nos informations, le coup de feu serait parti d'un appartement rue d'Alsace et visait la voiture qui a pris la fuite. Cet appartement a été inspecté par la police dans la nuit. Il était vide au moment de l'intervention mais les enquêteurs ont retrouvé des stupéfiants.

L'enquête ne fait que commencer mais il se pourrait que le motif soit lié à un règlement de compte sur fond de trafic de drogue. Six personnes ont été placées en garde à vue, les deux suspects qui étaient grimés en policiers, les deux personnes retrouvées ligotées dans le coffre et deux autres personnes dont l'occupant de l'appartement. Les deux individus qui se sont fait passer pour des policiers sont originaires du secteur de Besançon, dans le Doubs et sont défavorablement connus de la police.