Football : un seul mot d'ordre pour Nancy face à Monaco: "Résister!"

"Résister": Pablo Correa, l'entraîneur de l’ASNL, avant-dernier de Ligue 1, n'a que ce mot à la bouche lorsqu'il évoque la confrontation contre le leader Monaco, ce samedi 6 mai 2017, un match de la 36e journée très déséquilibré sur le papier.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"Je ne crois pas qu'on puisse dans notre humble position dire des choses par rapport à un adversaire comme ça, il faut d'abord résister" 

Pablo Correa

L'ASNL a un besoin impérieux de points pour se sauver et va tenter de bloquer les assauts de la meilleure attaque de L1 et sa moyenne de près de trois buts par match.

Dans cette optique, Pablo Correa pourra s'appuyer sur les deux dernières prestations au stade Marcel-Picot où son équipe avait battu Rennes (3-0), avant de tenir en échec Marseille (0-0).

Le match s'annonce toutefois très compliqué pour Nancy, d'autant que Monaco, qui a perdu beaucoup de ses illusions en Ligue des champions en s'inclinant à domicile face à la Juventus en demi-finale aller (2-0), sera avide de revanche et voudra faire un pas décisif vers le titre de champion qui lui tend les bras. Ainsi, Leonardo Jardim ne devrait pas trop faire tourner son effectif malgré le match retour de C1 dès mardi à Turin car le Championnat a toujours été la priorité du club du Rocher.

Le ton est donné pour Nancy qui en plus de résister, devra faire mentir ses mauvaises statistiques offensives pour espérer l'emporter: avec la plus mauvaise attaque et le moins bon pourcentage de tirs cadrés de Ligue 1, les Lorrains affichent un criant manque d'efficacité. Tout l'inverse de Monaco..