Cet article date de plus de 4 ans

Gregor Beugnot : "ce soir j'ai honte de ce que j'ai vu"

C'est un entraîneur déçu et en colère qui a rencontré les journalistes, lundi 27 février 2017 à l'issue d'une nouvelle défaite des Couguars à Gentilly, face à Paris Levallois. L'entraîneur du SLUC Nancy Basket ne veut plus "couvrir certains" et évoque même une réduction de l'effectif.
Colère froide de l'entraîneur du SLUC Nancy Basket à l'issue d'une nouvelle défaite des Couguars, lundi 27 février 2017, à Gentilly, face à Paris Levallois. ©France 3 Lorraine
Ce n'est pas courant d'entendre de telles paroles de la part d'un entraîneur. A fortiori d'un homme de la trempe de Gregor Beugnot.

Mais le désarroi que laissait transparaître sa colère froide lors du point presse à l'issue de la nouvelle défaite du SLUC était réel et sincère lundi 27 février 2017. La 16e de la saison, un tremplin vers la Pro B.

Une défaite à domicile, 59 à 78 face à Paris Levallois. Sans aucune manière. Par des joueurs décris comme sans envie par leur coach.

Un entraîneur qui fait part de sa honte, évoque des prestations inadmissibles et annonce que

des décisions sont à prendre, je les prendrai et je les assumerai...

Prochaine réduction de l'effectif des Couguars ?

Pour Gregor Beugnot qui a eu "le sentiment ce soir que certains de ces joueurs (lui) ont mis un poignard dans le dos", trop c'est trop.

Désormais la réflexion est lancée et les Couguars sont prévenus :

si on doit diminuer l'équipe quantitativement, on va le faire...

durée de la vidéo: 02 min 41
Gregor Beugnot : "prestations indamissibles" ©France 3 Lorraine


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sluc nancy basket basket-ball sport pro a