Jacques Rousselot : "j'appelle à l'union sacrée derrière l'ASNL"

Invité du JT de France 3 Lorraine, mardi 20 février, le président de l'AS Nancy Lorraine l'a confirmé : en cas de descente en National il jettera l'éponge "faute des moyens financiers suffisants à titre personnel". Pour éviter cela, il appelle abonnés et supporters à soutenir les joueurs dès lundi.

Invité du JT de France 3 Lorraine, mardi 20 février 2018, le président de l'AS Nancy Lorraine a confirmé qu'il ne soutiendrait plus le club en cas de descente en National.

Je suis retraité depuis huit ans, je n'ai plus les moyens de renflouer le club en cas de descente.

"Je soutiens le club depuis 25 ans, mais en National ce sera sans moi", explique jacques Rousselot qui ne veut pas pour autant déjà jeter l'éponge.
Le président de l'ASNL espère que ces déclarations provoqueront un électrochoc, en interne comme à l'extérieur.

Pour l'union sacrée

Et pour éviter un sort funeste à son club de coeur, Jacques Rousselot en appelle à la mobilisation générale de tous les amoureux du ballon rond :

L'ASNL est un grand club qui ne doit pas disparaître.


"Oui les joueurs manquent de confiance. C'est pourquoi, public, médias, supporters, élus et abonnés doivent se mobiliser pour que l'équipe sente derrière elle cet engouement. Que les joueurs donnent le meilleur d'eux-même lors des douze prochains matchs et cela dès lundi."

Jacques Rousselot, qui ne réfute pas la mise en cause des instances du club et de ses joueurs, précise cependant que la question aujourd'hui est avant tout celle du maintien. Et que pour cela, les joueurs de talent que comptent l'ASNL, comme Anthony Koura, puisse provoquer le destin et sauver le club au chardon.

Rendez-vous est donné aux 9.500 abonnés et à tous ceux qui aiment l'AS Nancy-Lorraine, le club des Platini et autres grands footballeurs français, pour le rêve ne s'arrête pas dans quelques mois.

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité