Un compte Twitter répertorie les bâtiments les plus moches de France et la Lorraine n’est pas en reste. Découvrez les lieux les plus laids de nos quatre départements.

Quand on pense à la Lorraine, on pense bien sûr à l’Art Nouveau, aux paysages enchanteurs des Vosges et au patrimoine architectural et industriel remarquable de ce territoire à l’histoire si particulière. Pourtant, depuis plusieurs mois, le compte Twitter “La France moche”, suivi par 80.000 personnes, s'amuse à répertorier les lieux les plus laids de France. Si la région parisienne semble rafler le 1er prix, la Lorraine est en bonne position dans la course aux horreurs. Les avis, évidemment, sont très subjectifs.

La tour Joffre Saint-Thiébault à Nancy

Les Nancéiens, on vous entend venir de loin : “oui mais il y a la place Stan”. Alors oui, elle est belle la place Stanislas, la villa Majorelle aussi, mais il faut avouer que certaines des tentatives architecturales de la cité ducale ne sont pas toujours des réussites. Parmi les édifices les plus décriés sur internet, la tour Joffre Saint-Thiébault et ses 24 étages, en plein centre-ville. Le bâtiment de 80 mètres de haut, imaginé dans les années 60 par l’architecte Henri Prouvé, a jadis été considéré comme un symbole de modernité.

L'église Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus à Metz

Ô la cathédrale de Metz, ce joyau de l’art gothique ! Mais pas que. La charmante ville mosellane abrite aussi d’autres édifices religieux, comme l'église Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus, que “La France moche” compare à un incinérateur. Le compte Twitter ne s’arrête pas là dans la provocation, il légende “MeTz” avec un T majuscule, comme s’il fallait prononcer cette lettre. Pour les novices, Metz se prononce “messe” et l’intérieur de cette église est plutôt gracieux.

Les immeubles du quai André Barbier à Épinal

S’il n’a pas à rougir de ses lacs et de ses belles montagnes, le département des Vosges compte aussi son lot de mochetés. Après votre petit séjour au ski, dont vous garderez certainement un souvenir charmant, faites donc un détour par Épinal et vous nous en direz des nouvelles. “C’est donc ça la fameuse image d’Épinal ?”, se demande ironiquement la “France moche”. Sa cible, les immeubles du quai André Barbier, qui constituent un vaste ensemble immobilier, construit dans les années 80.

La Pointe Meuse à Verdun

Bienvenue en Meuse. Sorti de terre il y a quelques années à peine, l’immeuble de l'architecte nancéien Francis Moulet ne plaît pas à “La France moche”. “Avant : un coin de la Meuse. Après : un coin moche de la Meuse”, légende le compte Twitter. Le bâtiment et son habillage de métal, composé de 29 logements de standing, interroge sur le réseau social. “Quelle mauvaise foi, quand ils auront enlevé les échafaudages, ça sera peut-être joli !”, s’amuse un internaute.

Cette liste étant non-exhaustive, des dizaines d’autres affreuses pépites lorraines, mais pas que, sont à retrouver sur “La France moche". "On en a gros. Envoyez-moi vos horreurs locales en message privé, que tout le monde en profite", annonce l'administrateur du compte Twitter.