Les accouchements vont pouvoir reprendre à la maternité de Lunéville

Faute de gynécologue obstétricien, les accouchements sont suspendus à la maternité du Centre Hospitalier de Lunéville (Meurthe-et-Moselle) depuis le 1ᵉʳ février 2024. Après le recrutement de praticiens, l'activité va pouvoir reprendre normalement début avril.

Les accouchements vont de nouveau pouvoir être pratiqués à la maternité de Lunéville (Meurthe-et-Moselle) à partir du mardi 2 avril 2024. En janvier, l'Agence régionale de santé (ARS) Grand Est avait suspendu cette activité à compter du 1ᵉʳ février suite au départ de quatre gynécologues obstétriciens pour raisons professionnelles.

"Nous avons depuis réussi à recruter un gynécologue qui a déjà collaboré avec l'établissement à deux reprises par le passé, explique Jérôme Malfroy, le directeur du Groupe Hospitalier de l'Est de la Meurthe-et-Moselle (GHEMM). Pour assurer la présence d'un spécialiste 24 heures sur 24, des remplaçants et des praticiens à la retraite viendront compléter le planning des gardes et des astreintes jusqu'au mois de juin".

55 accouchements transférés 

Pour pérenniser son activité d'accouchement au-delà du printemps, le Centre Hospitalier de Lunéville espère recruter rapidement trois gynécologues. La direction étudie actuellement plusieurs candidatures.

"Les gynécologues sont une ressource rare, mais nous avons la chance de proposer à Lunéville un environnement assez attractif pour eux, puisque nous disposons d'une équipe complète de pédiatres, d'anesthésistes et de sages-femmes", assure Jérôme Malfroy.

La maternité de Lunéville qui couvre un bassin d'environ 100 000 habitants, a enregistré 523 naissances l'an dernier. Depuis début février, 55 accouchements ont dû être transférés vers les maternités de Nancy, Sarrebourg et Saint-Dié ou vers des établissements privés.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité