Lorraine : les chrysanthèmes en perte de vitesse, "Ce marché n’est pas porteur pour demain"

Publié le
Écrit par Vincent Le Goff / Thierry Gelhaye
Xavier Duval présente plusieurs espèces de chrysanthèmes dans sa première serre.
Xavier Duval présente plusieurs espèces de chrysanthèmes dans sa première serre. © Vincent Le Goff / FTV

À Ceintrey, Xavier Duval et son frère Benoît présentent des chrysanthèmes dans l'exploitation familiale. Depuis une vingtaine d'années, cette production se heurte à de nouvelles habitudes.

Près de 3500m² couvre les serres de l’exploitation Duval. Située à dix minutes du parc des expositions de Nancy, à Ceintrey, elle propose une variété d’espèces végétales. Parmi elles : les chrysanthèmes. Au fil des années, l’attrait pour ces plantes a baissé. "Ce n’est clairement pas cela qui va payer ma structure. On se rend compte que ce marché n’est pas porteur pour demain", explique Xavier Duval, propriétaire de l’exploitation. Depuis 22 ans, il dirige l'entreprise avec son frère jumeau, Benoît, et constate que les habitudes évoluent.

"Il y avait la tradition de la grosse tête, la forme la plus développée du chrysanthème. À l’origine, c’est très apprécié lors de la Toussaint", affirme Xavier Duval. Une tradition un peu perdue, selon ce fils d'agriculteur. Cette période ne représente que 8 à 10 % de leur chiffre d’affaires.

Satisfaire une nouvelle demande

Une entreprise familiale qui attire davantage les jeunes de la région, "étant donné que c’est une exploitation récente. Les personnes âgées ont conservé leurs vieilles habitudes". Depuis plusieurs années, les propriétaires voient même un changement dans le choix des plantes. La mode se baserait alors sur les compositions florales, comme les pensées.

"Il y a aussi les traditionnelles bruyères, car les gens savent qu’elles vont bien tenir. Les fleurs artificielles attirent beaucoup, même si je ne propose pas cette marchandise", indique Xavier Duval. Bien que le producteur de 48 ans continue à présenter une gamme de chrysanthèmes, il est "essentiel de se diversifier". Au printemps, pas moins de 800 espèces végétales sont cultivées. Une aubaine pour cet exploitant, qui ne pensait pas vendre il y a cinq ans certains types de plantes.

Les exploitations face à la concurrence

L’objectif pour la fratrie est d’augmenter les rendements. La production de légumes a notamment été développée. Plus de 45 variétés de tomates sont proposées, au lieu de six il y a une dizaine d'années. "Nous avons développé trois serres, dont une qui a été créé l’année dernière. Nous voulons participer à la biodiversité. Nous avons le temps et l’envie de proposer plus de choses que les chrysanthèmes", détaille Xavier Duval.

"Il y a quand même une clientèle, mais il est vrai que cela attire moins. Quelques producteurs de chrysanthèmes ont arrêté leur métier", rajoute, quant à lui, Benoît Duval. En 20 ans, le marché a fait face aux grandes surfaces, et aux tarifs avantageux des pays étrangers. L'intérêt, dorénavant, est de profiter des événements locaux, pour présenter leurs différents produits. La structure accueille deux fois par an un marché fermier, qui permet de regrouper quelques producteurs de la région, et faire profiter les habitués du coin.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.