Mur antibruit et A31 : un collectif se mobilise à Champigneulles

Sans mur antibruit, c'est "l'enfer" selon les habitants de Champigneulles qui "cohabitent" avec 80 000 véhicules chaque jour. / © France 3 Lorraine
Sans mur antibruit, c'est "l'enfer" selon les habitants de Champigneulles qui "cohabitent" avec 80 000 véhicules chaque jour. / © France 3 Lorraine

Ils l’espéraient depuis des décennies ! Mais les riverains de l’autoroute A31 à Champigneulles, au nord de Nancy, devront peut-être faire sans ce mur antibruit. Le projet est suspendu. Désormais regroupés en collectif, ils ont décidé de faire pression.

Par Jean-Christophe Panek

C’est l’attente d’études sur l’avenir de l’A31bis qui a motivé la décision de la Préfecture de Meurthe-etMoselle. Élargir l’A31 dans la traversée de l’agglomération reste un scénario possible, une alternative au projet de tracé entre Toul et Dieulouard. Du coup, tout est gelé et notamment ce mur antibruit que réclament les habitants de Champigneulles, au nord de l'agglomération de Nancy.

Pourtant, tout semblait réglé pour faire face aux nuisances de l’autoroute. 80 000 véhicules chaque jour, cela ne laisse pas insensible la centaine d’habitation concernées. Pour les riverains mais aussi des élus, ce rétropédalage de l’Etat est inacceptable.

Pour sa première réunion publique ce matin, le collectif a fait le plein. Il réclame impérativement la construction de ce mur antibruit et estime que l’isolation phonique de leur habitat reste une fausse solution.

Durant l’été, la commune voisine de Maxéville était montée au créneau pour le même problème.

L’arbitrage de l’Etat sur l’A31bis concernant devrait être rendu au printemps.
 
Champigneulles : un collectif réclame un mur antibruit
Patrick Bombardier, le responsable du collectif antibruit répond aux questions de France 3 Lorraine - F3 Lorraine

 

Sur le même sujet

À la découverte de la fabrication de l'eau de Soultzmatt

Les + Lus