Nancy : "Aujourd’hui, ce n'est pas du tout pareil. On est fatigué de ne pas avoir de projet", dit un restaurateur

Les restaurants et les bars pourraient rouvrir à partir de la mi-mai. Mais comment va se passer cette réouverture ? Jeudi 22 avril, les restaurateurs ont toujours du mal à se projeter. "On a cette sensation désagréable de ne pas savoir où l'on va".

La salle du restaurant le Grand Sérieux à Nancy est fermée pour cause de Covid-19 depuis le 24 octobre.
La salle du restaurant le Grand Sérieux à Nancy est fermée pour cause de Covid-19 depuis le 24 octobre. © Yves Quéméner, France télévisions

Les bars et restaurants sont restés portes closes depuis la fin du mois d'octobre dernier. Ainsi, jeudi 22 avril 2021, avec l'annonce d’une possible réouverture à la mi-mai, ils voient le bout du tunnel. Enfin. "On est quand même fatigué psychologiquement. Nous sommes un peu lassés d'attendre, de ne pas savoir", dit Antoine Auclin, le patron du restaurant le Grand Sérieux à Nancy.

En proposant leurs plats en vente à emporter, les restaurateurs ont gardé le lien avec leurs clients.
En proposant leurs plats en vente à emporter, les restaurateurs ont gardé le lien avec leurs clients. © Yves Quéméner, France télévisions

C’est toujours la même ritournelle, "cela devient lassant pour nous". Depuis un peu plus d’un an que la pandémie de Covid-19 impose un confinement, la question de la date de la réouverture de leurs établissements se pose, et se re-pose, en permanence."On a perdu notre énergie. On ne peut rien engager, on n'a pas de projet". Certains secteurs économiques sont particulièrement touchés par la pandémie, comme la restauration et la culture. 

La restauration se relance grâce à la vente à emporter

Depuis, comme beaucoup de ses collègues, il a misé sur la vente à emporter. "En fin de semaine, du jeudi au samedi, dit Théo le chef-cuisinier du restaurant. "Cela permet de compenser un peu".

Ce qui me manque beaucoup, c'est cette reconnaissance des clients

Antoine Auclin restaurant Le Grand Sérieux

A cause des restrictions sanitaires, indiscutablement, la restauration fait partie des secteurs les plus pénalisés. "On ne sait pas comment se battre, et surtout on ne sait pas où on va". Avec la perspective d’un déconfinement et donc du retour au travail, Antoine Auclin sait qu'il y aura "des changements c'est inévitable. Mais surtout : est-ce que les gens vont revenir ?"

La terrasse de ce restaurant de la Place Stan est fermée depuis le deuxième confinement en octobre 2020.
La terrasse de ce restaurant de la Place Stan est fermée depuis le deuxième confinement en octobre 2020. © Yves Quéméner, France télévisions

Tous attendent et espèrent de pouvoir rouvrir leurs établissements. Entre doute et inquiétude. Selon le président de la République, Emmanuel Macron cela pourrait se faire à partir de la mi-mai. En commençant dans un premier temps par les terrasses qui pourraient alors rouvrir dès le 17 mai 2021.

Nous aurons quand un même un souci de recrutement car les jeunes ne seront pas suffisamment formés 

Jérôme Espiand, restaurant l'Arrosoir

Ainsi, Jérôme Espiand, le patron du restaurant l'Arrosoir, aux pieds de la Place Stan à Nancy, espère que cet été sera au moins comme celui de l'année dernière. "J'attends de voir", dit-il, "cependant, nous aurons quand un même un souci de recrutement. Nous n'avons pas le personnel et il faut au minimum trois semaines pour former un jeune serveur". Ils sont généralement une quinzaine chaque été, son restaurant étant l'un des plus convoité dans le quartier. "Il faut que la mairie nous aide comme l'année dernière en nous donnant l'autorisation d'agrandir notre terrasse. Si on reste trop restreint, ce n'est plus rentable"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société alimentation déconfinement économie social vaccins - covid-19