Nancy : barrages filtrant de lycéens devant le lycée Jacques Callot

A Vandoeuvre-lès-Nancy, devant le lycée Jacques Callot, ce mardi 4 mai, plusieurs dizaines d'élèves ont dénoncé leurs conditions de travail à l'approche des examens du baccalauréat. Ils souhaitent obtenir du ministre de l’Education nationale, le passage des épreuves en contrôle continu.

A Vandoeuvre-lès-Nancy, devant le lycée Jacques Callot, mardi 4 mai 2021, des lycéens appellent au blocus pour l’annulation des épreuves du baccalauréat.
A Vandoeuvre-lès-Nancy, devant le lycée Jacques Callot, mardi 4 mai 2021, des lycéens appellent au blocus pour l’annulation des épreuves du baccalauréat. © France 3 Nancy / David Bailly

Débutés la veille dans plusieurs établissements en France, les blocus des lycées s'amplifient. Un rassemblement sous forme de barrage filtrant était organisé dès huit heures, mardi 4 mai 2021, devant le lycée Jacques Callot à Vandoeuvre-lès-Nancy.

Les élèves manifestent pour que les épreuves du baccalauréat de Français et celui de philosophie passent en contrôle continue, mais également pour que Jean-Michel Blanquer annule le grand oral de fin d’année.

Rencontrée devant l’établissement, une lycéenne en classe de terminale déclare ne pas avoir été bien préparée aux épreuves du baccalauréat.
"Nous sommes contre les épreuves du bac en présentiel. Nous n’y avons pas été préparés. Aujourd’hui, comme les profs, nous sommes dans le flou et sous pression."

Les lycéens devraient être soumis en présentiel à trois épreuves. Le bac de philosophie, les épreuves anticipées du bac de Français et le grand oral : deux questions générales en fonction de leurs orientations.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeunesse société