Nancy : la CFDT du CHRU lance un droit d'alerte et réclame la vaccination anti-covid des soignants de moins de 50 ans

Le syndicat CFDT de l'hôpital de Nancy lance un droit d'alerte mardi 12 janvier. Il demande, dans une lettre adressée à l'Agence Régionale de Santé du Grand-Est, la possibilité pour le personnel soignant de moins de 50 ans de se faire vacciner.

Préparation d'une injection de vaccin anti-covid.
Préparation d'une injection de vaccin anti-covid. © FTV

Alors que la campagne de vaccination des personnes âgées de 75 ans et plus démarre mercredi 13 janvier 2021, le syndicat CFDT dans un courrier adressé à l'Agence Régionale de Santé demande la vaccination des personnes âgées de moins de 50 ans, travaillant dans les services de soins.

"Depuis novembre 2020, le département de Meurthe-et-Moselle est confronté à une deuxième vague d'épidémie de la Covid-19. L'arrivée des vaccins représente la seule protection individuelle pour les personnels du CHRU", explique la CFDT dans son communiqué.

"On pense qu'il faut vacciner tout le monde ici au CHRU car nous sommes en situation d'alerte et si cela vient à flamber comment va t-on prendre tout le monde en charge", explique Stéphane Maire, CFDT santé-CHRU de Nancy, joint par téléphone par France 3 Lorraine.

Visite ministérielle

La Lorraine est fortement touchée par la reprise de l'épidémie de Covid-19. Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran seront à Metz ce jeudi 14 janvier. Ils visiteront l'hôpital de Metz-Mercy. Ensuite, ils annonceront une série de nouvelles annonces sur la situation épidémique et les mesures de restriction en vigueur.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins santé société coronavirus/covid-19 économie