• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Nancy: un collectif de parents d'élèves et d'enseignants issu de onze établissements dénonce la réforme du baccalauréat

Elèves, enseignants et professeurs se mobilisent contre la réforme du baccalauréat. / © REMY GABALDA AFP
Elèves, enseignants et professeurs se mobilisent contre la réforme du baccalauréat. / © REMY GABALDA AFP

A Nancy, des professeurs et des parents d'élèves se mobilisent contre les réformes du bac et du lycée.  Un collectif issu de 11 lycées s'est réuni en assemblée générale à Nancy, mardi 19 mars 2019.
Il demande l'abrogation de la réforme proposée par le ministre de l'Education Nationale. 

 

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Un collectif d'enseignants et de parents d'élèves de onze établissements de Lorraine s'est réuni en assemblée générale à Nancy le mardi 19 mars 2019.
Il demande l'abrogation de la réforme proposée par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education Nationale.

Emilie Chanteranne, enseignate et membre de ce collectif inter-établissements, értait l'invité du journal régional de la mi-journée.

- Vous demandez l'annulation de ce projet pour la rentrée prochaine.

"Oui, nous demandons l'abrogation de cette réforme. Nous sommes pour une réforme, mais une réforme dans l'intérêt des élèves, plus égalitaires et plus démocratiques."

- Vous annoncez des classes surchargées.
"Avec cette réforme, le nombre d'élèves par classe va augmenter. On s'attend à voir 36 élèves par classe et cela dans toute les disciplines. Ce n'est pas acceptable pour nous enseignants." 

- Vous dénoncez des inégalités sociales et territoriales

"Selon que l'on habite dans les Vosges ou au centre-ville d'une grande ville comme Nancy, les spécialités proposés ne seront pas les mêmes. On doit dénoncer cette différence car le lycée doit être le même pour tous."

- La contestation est en train de grandir ?

"C'est vrai que quand nous avons distribué les tracts d'information aux parents lors des journées portes ouvertes, nous nous sommes rendus compte qu'élèves comme parents étaient très inquiets de cette réforme. Ils spont dans le flou et se rendent compte que leurs enfants vont étudier dans des conditions beaucoup moins bonnes qu'actuellement. "

- Vous êtes reçus au Rectorat ce mardi après-midi.

"C'est un rendez-vous que nous attendions. Et nous y allons en collectif car nous ne voulons pas rentrer dans une concurrence entre établissements. Nous serons reçus à sept, enseignatns et parents d'élèves des différents lycées du collectif. Pour demander la suppression de cette réforme là."

- Vous proposez des réunions d'information pour tous.

"Oui, comme les parents sont demandeurs, nous proposons deux nouvelles réunions. Ce jeudi 21 mars à 18h30 à la médiathèque de Toul et vendredi 22 mars à 18h30 à l'amphi A42 de la faculté des Lettres de Nancy. Des enseignants de tous les lycées de la métropole de Nancy seront présents et pourront répondre à toutes les questions."

Voyez l'interview en intégralité :
Réforme du baccalauréat et du lycée : la colère des profs Lorrains
La réforme, présentée sur le site du ministère.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vincent Lambert : l'arrêt des traitements a débuté

Les + Lus