Nancy : pendant le confinement les dons du sang sont toujours autorisés

Une grande collecte de sang était organisée samedi 31 octobre dans les salons de l'Hôtel de Ville de Nancy par l'Établissement Français du Sang du Grand Est. Et pour attirer les donneurs en cette période de confinement, une collation gourmande était servie aux donneurs et bénévoles.
Un don de sang était organisé à l'Hôtel de Ville de Nancy. Les besoins sont toujours aussi importants pendant le confinement.
Un don de sang était organisé à l'Hôtel de Ville de Nancy. Les besoins sont toujours aussi importants pendant le confinement. © Valérie Odile, France télévisions
L'établissement français du sang qui craint toujours un manque de donneurs a été agréablement surpris samedi 31 octobre 2020. En effet plus de 400 personnes sont venues faire don de leur sang à la mairie de Nancy, soit la jauge maximum autorisée pour éviter les contaminations au Covid-19. " Il est évident que la collecte de sang ne peut être interrompue durant la période de confinement", dit Maryse Morel, responsable des prélèvements Établissement français du sang. 
 
"Je suis étudiant en médecine et nous sommes vraiment sensibilisés à ça dès le début de nos études", dit Louis Jean-George, étudiant en 4ème année de médecine à Nancy. "Aussi quand on voit tous les patients que ça peut sauver, les gens que ça peut aider c’est important de faire en sorte que les malades puissent être soignés", ajoute Louise Sibille, étudiante en médecine à Nancy. 
  
Un soulagement pour les soignants, car les besoins quotidiens n'ont pas diminué avec le confinement. Plus de 1.500 dons par jour sont nécessaires pour soigner les malades chroniques dans le Grand Est. Car l’Établissement français du sang appelle à la poursuite vitale de la collecte de sang pour répondre aux besoins des patients pendant l'épidémie. "Avec l’annonce du gouvernement et le confinement, nous avons une offre de collecte qui a très nettement diminué puisque nous ne pouvons plus réaliser nos collectes avec les étudiants sur le campus", explique Maryse Morel, responsable des prélèvements à l'Établissement français du sang. 
 

La collecte de sang ne peut être interrompue durant la période de confinement 

Maryse Morel, responsable des prélèvements Établissement français du sang

Le petit plus

Pour donner envie aux gens de venir, le Rotary club, partenaire de l'opération, a eu la très bonne idée de proposer une collation gourmande très différente de l'habituel sandwich jambon beurre. 

 
Pour donner envie aux gens de venir, le Rotary club a offert des plateaux repas "c'est plutôt de bonne qualité et très sympa".
Pour donner envie aux gens de venir, le Rotary club a offert des plateaux repas "c'est plutôt de bonne qualité et très sympa". © Valérie Odile, France télévisions

Ainsi, pendant toute la journée, quinze professionnels de santé se sont mobilisés pour participer gracieusement à cette opération. Un don du sang qui est donc une réussite totale pour les organisateurs, avec un seul regret : avoir dû refuser plusieurs dizaines de donneurs faute de place et pandémie oblige.  
 
En dépit du confinement, les donneurs peuvent se rendre dans des centres de collecte "au motif de l’assistance aux personnes vulnérables" et en ayant rempli l’attestation sur l’honneur
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société coronavirus/covid-19