Nancy : le dessinateur Rémi Malingrëy s'expose "tout feu, tout flamme"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurent Parisot

Le dessinateur nancéien Rémi Malingrëy expose jusqu’au 4 février 2022 au Centre Culturel André Malraux de Vandoeuvre-lès-Nancy. Une plongée dans l’univers coloré et profondément humaniste d’un artiste "aimablement punk".

"Tout feu, tout flamme". Le titre choisi par Rémi Malingrëy pour cette exposition exprime la passion, l’ardeur et l’enthousiasme que l’on peut ressentir en s’adonnant à une occupation.

Celle du dessinateur a commencé en 1983. Après ses études aux Beaux-Arts de Nancy, ce natif de Commercy (Meuse) se lance dans le dessin de presse. Il est publié dans une vingtaine de titres : du Nouvel Observateur à Science & Vie Junior, en passant par Okapi, FHM, Télérama ou L’Echo des Savanes. Des journaux "que vous n’achetez pas, que vous achetez en cachette, que vous lisez dans les salles d’attente en disant que vous ne les lisez jamais, que vous laissez ostensiblement traîner sur la table du salon pour faire croire que vous les lisez, qui vous renseignent sur votre soirée y-a-rien-à-la-télé, les spécialisés dans l’informatique, le médical, le cinéma, l’automobile ou même le téléphone portable" selon sa très officielle biographie officieuse. "Le travail dans la presse nécessite d’être en phase avec l’actualité, ce qui n’est pas mon sport cérébral favori." ajoute-t-il.

Le travail dans la presse nécessite d’être en phase avec l’actualité, ce qui n’est pas mon sport cérébral favori

Rémi Malingrëy

Désireux de réaliser des dessins "qui durent dans le temps", ce touche-à-tout signe en parallèle des affiches pour le théâtre et le cinéma. On lui doit aussi quelques dessins animés pour la télévision et trois livres aux titres reflétant son univers doux amer : "Chagrin mode d’emploi et Fumer de l’argent rend pauvre" aux éditions Verticales ainsi qu’un "Dico des Mots Rigolo" chez Albin Michel Jeunesse. Lorsque le temps le lui permet, il expose dans des galeries ou des musées "entre zéro et trois fois par an".   

L’exposition proposée au CCAM regroupe près de 200 tableaux. Une sélection puisée dans l’univers graphique qu’élabore depuis plus de trente ans Rémi Malingrëy.  "J’ai accumulé beaucoup de formats et de supports différents. Mais bout à bout, cela raconte l’itinéraire d’une vie." déclare Rémi Malingrëy.

Servie par un sens aigu de l’observation, l’œuvre de Rémi Malingrëy décline les thèmes de l’enfance, de la famille et de tout ce qui relève de la vie quotidienne. Un regard ironique, poétique, toujours sensible où se glissent quelques éléments dérangeants. Un miroir à peine déformant et déformé tendu à notre humanité.   

Exposition "Tout feu, tout flamme" jusqu’au 4 février, Galerie Robert Doisneau, CCAM Scène Nationale de Vandoeuvre