Nancy : le Souvenir Français lance sa quête annuelle pour l'entretien des tombes militaires

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Molodtzoff
Tombe anonyme d'un soldat "mort pour la France" dans le cimetière de Saint Clément, Meurthe et Moselle
Tombe anonyme d'un soldat "mort pour la France" dans le cimetière de Saint Clément, Meurthe et Moselle © Eric Molodtzoff/ France3 Lorraine

Le Souvenir Français lance du 28 octobre au 2 novembre 2021 sa 103ème quête annuelle afin d’éviter la disparition des tombes des anciens combattants arrivées en fin de concession. A l’occasion de la Toussaint, la population du Grand-Est sera sollicitée aux portes des cimetières.

Chaque année, c’est le même constat, les tombes de combattants "Morts pour la France" disparaissent dans les cimetières communaux. Serge Barcellini, le président national du Souvenir Français explique : "Ces tombes sont celles de combattants dont les corps ont été restitués à leur famille après chacun des grands conflits auxquels la France a participé : 1914-1918, 1939-1945, Indochine , Algérie mais aussi les opérations extérieures." 

Lorsque prend fin la concession de la tombe, la sépulture est souvent supprimée et les restes du combattant rejoignent un ossuaire anonyme. Pour le Souvenir Français, chaque disparition d'une tombe est une faute mémorielle.

Pascal Solofrizzo est le délégué du Souvenir Français pour la Meurthe et Moselle. Nous avons rendez-vous dans le petit cimetière de Saint-Clément sous le pâle soleil d’octobre devant la tombe en déshérence d’un ancien combattant "mort pour la France".

Une tombe est le croisement de 3 mémoires : d’abord une mémoire familiale, cette tombe a recueilli le corps d’un combattant qui appartenait à une famille, une mémoire locale, ce combattant était né ou avait vécu dans la commune, une histoire nationale, parce qu’il est "mort pour la France"

Pascal SOLOFRIZZO, délégué Général du Souvenir Français pour le Département de Meurthe et Moselle

Une faute mémorielle

Lorsque la famille ne prolonge pas la concession dans un cimetière communal, la sépulture est réputée abandonnée. La tombe peut être supprimée et les restes déposés dans un ossuaire anonyme. Pascal Solofrizzo insiste sur l'importance d'assurer une veille mémorielle et de financer l'entretien des tombes : "Si la mémoire des familles peut s'éteindre, celles des communes et de la Nation sont inscrites dans la durée. iI est urgent de sauvegarder ces tombes et de redonner un destin aux "Morts pour la France" qui y sont inhumés."

Tous les jours, des tombes d’anciens combattants disparaissent des cimetières de France. Pour Serge Barcellini, président du Souvenir Français, ne rien faire pour entretenir le souvenir de ces hommes "morts pour la France" est une faute mémorielle. l’association a un besoin urgent de dons et sollicitera votre générosité à l’entrée des cimétières du 28 octobre au 2 novembre.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.