Nancy : on vous explique pourquoi la préfecture de Meurthe-et-Moselle arrive à son tour sur Instagram

Mardi 22 juin, la préfecture de Meurthe-et-Moselle a lancé son compte Instagram pour se rapprocher de la jeunesse. Après l’implantation des institutions gouvernementales sur Instagram, c’est au tour des préfets d'investir le deuxième réseau social le plus utilisé par les 15-24 ans.

Voici la première publication sur son compte Instagram de la préfecture de Meurthe-et-Moselle.
Voici la première publication sur son compte Instagram de la préfecture de Meurthe-et-Moselle. © Capture d'écran @Prefet54

Plus souvent connues pour leur faible communication et leur fonctionnement administratif "old school", depuis une dizaine d’années, les préfectures françaises ne cessent de numériser leurs services.
Il en va de même avec leur communication, de plus en plus digitalisée. Conséquence : une visibilité croissante sur les réseaux sociaux.

La préfecture de Meurthe et Moselle lançait il y a dix ans sa page Facebook. En 2015, c’était l’oiseau bleu de Twitter qui prenait le relais dans la retransmission des informations du représentant de l'Etat dans le département.
Ce mardi 22 juin 2021, C'est sur Instagram qu'apparaît le compte Prefet54.

Ce compte Instagram vient en complémentarité de l’offre déjà existante", explique Marie Cornet, directrice de cabinet du préfet de Meurthe-et-Moselle.

Une stratégie déjà adoptée par le préfet des Vosges

En France, près de la moitié des préfectures de département sont déjà présentes sur Instagram.
En avril 2021, celle des Vosges a été la première en Lorraine à se lancer sur le réseau. Le compte Instagram @prefet88 diffuse essentiellement des interviews d’apprentis ou d’étudiants promouvant les mesures relatives à la jeunesse du plan France Relance mis en place par le gouvernement sous le mot-clé (hashtag) "1jeune1solution".  Ce profil  compte pour l’instant un peu plus de 200 abonnés.

Sur le mur Instagram de la préfecture des Vosges, des publications dédiées aux mesures gouvernementales pour la jeunesse.
Sur le mur Instagram de la préfecture des Vosges, des publications dédiées aux mesures gouvernementales pour la jeunesse. © Capture d'écran Instagram Prefet88

Toucher un public plus jeune et plus large

 Les services préfectoraux vosgiens ont poussé leur stratégie de communication jusqu’à la création d’une chaîne YouTube, premier réseau social des 15-24 ans.
Pour Jean-François Tritz, en charge de la communication dans la préfecture d’Epinal, le but de ces nouvelles stratégies de communication est clairement de s’adresser aux jeunes et de "privilégier des messages qui portent à leur connaissance des dispositifs qui leur sont dédiés".
Difficile pour l’instant de savoir si cette récente digitalisation de la communication préfectorale s’avère réellement payante pour toucher le cœur de cible que sont les plus jeunes.

Du côté de la Meurthe-et-Moselle, Instagram est considéré comme un réseau "démocratisé", qui proposera un contenu plus "local" à un public de tout âge.

Quelle suite pour la présence préfectorale sur les réseaux ?

Malgré le besoin de visibilité et de diversification des réseaux sociaux, les préfectures lorraines n’envisagent aujourd’hui pas d’étendre leur présence médiatique sur des applications telles que TikTok ou Snapchat, pourtant largement envahies par les politiques.
Néanmoins, le service de communication de l'institution en Meurthe-et-Moselle réfléchit actuellement à un déploiement supplémentaire sur le réseau LinkedIn pour son intérêt auprès des professionnels et des entreprises.
La préfecture des Vosges y est déjà présente depuis plusieurs mois.

Parmi les départements lorrains, seules la Meuse et la Moselle restreignent encore leur offre aux canaux classiques de Twitter et Facebook.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réseaux sociaux société