• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Nancy : une pétition contre la disparition de la piscine découverte Louison Bobet

La piscine Louison Bobet à Nancy. / © France 3 Morgane Hecky
La piscine Louison Bobet à Nancy. / © France 3 Morgane Hecky

L'association Le Bien commun Nancy est à l'origine d'une pétition contre la disparition de la piscine découverte Louison-Bobet. Elle aurait préféré une réparation du bassin actuel, qui se transformera en ''demi-piscine'' à l'horizon 2022 avec quatre lignes d'eau au lieu des huit actuelles. 

Par Morgane Hecky

La piscine Louison Bobet de Nancy compte à ce jour un bassin de 50 mètres dont huit lignes d'eau, et deux petites piscines. A l'horizon 2022 Louison Bobet changera de visage : la piscine sera dotée de trois bassins ludiques accompagnés d'espaces de jeux.

Bémol : l'espace nageur comptera quatre lignes d'eau contre huit avant le début des travaux. 

Pour les membres de l'association Le Bien commun Nancy cela ressemble fort à une demi-piscine au milieu d'un établissement thermal de prestige

C'est l'une des raisons de la création de cette pétition. L'association aurait été plus favorable à une réparation des bassins existants. Marie-Catherine Talloy, déléguée au projet Grand Nancy Thermal explique que cette réparation est impossible et qu'une reconstruction à l'identique coûterai 20 à 25 millions d'euros. 

Un budget que le Grand Nancy préfère injecter dans le projet Grand Nancy Thermal, qui va également concerner la piscine ronde, plus un hôtel et un restaurant.

Pour ceux qui ne seraient intéressés que par la natation, l'affaire se corse : le prix de l'entrée va augmenter de 30 à 40%. L'entrée individuelle passera de 4.45€ à 6€ pour les habitants du Grand Nancy, et le pass 10 passera de 38€ à 54€.

Le changement majeur concerne la piscine ronde, qui fera évoluer son tarif de 4.45€ à 16€ pour deux heures, et plus si vous choisissez d'y rester. 

 Les réactions des habitués : 

Ca va sélectionner un public un peu différent. C'est moins juste sur le plan social. je trouve que c'était accessible à tout le monde, pour des gamins qui ne partaient pas en vacances. 

Après ce sera un peu cher. Je n'aurais pas le budget pour y aller aussi souvent. 

 

L'association Le Bien commun Nancy regrette de ne pas avoir pu s'exprimer avant. Elle demande la consultation des citoyens avant le début du projet, dans un an. Retrouvez la pétition ici

Reportage : V. Odile / I. Pons-Texeira / H. Marchetti

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus