• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Nancy : Valentin, l'étudiant malvoyant qui veut devenir avocat

Valentin, un étudiant de droit, malvoyant a demandé un aménagement d'une épreuve pour le concours d'entrée à l'école des avocats. / © Photo : Valerie Odile
Valentin, un étudiant de droit, malvoyant a demandé un aménagement d'une épreuve pour le concours d'entrée à l'école des avocats. / © Photo : Valerie Odile

C'est un cas qui interpelle ! Un étudiant de droit, malvoyant a demandé un aménagement d'une épreuve pour le concours d'entrée à l'école des avocats. Un aménagement qui a été refusé par le ministère de l'éducation, au prétexte de l'équité de tous les candidats.
 

Par Yves Quemener

Valentin est un étudiant hors du commun. Malgré un important déficit visuel, il intègre en septembre l'un des trois meilleurs masters  en droit des affaires de France.

Mais, le ministère de l'éducation, vient de mettre un gros coup de frein à son objectif. Il refuse  d'aménager l'épreuve de synthèse de documents, qui lui permettrait d'intégrer l'an prochain une école d'avocats. 

Motif : le principe d'égalité des candidats.

Mon objectif de carrière est de devenir avocat, en droit des affaires, et de prouver à tous qu'une personne handicapée peut réussir comme les autres

Mais pour Valentin, qui lit avec une loupe grossissant 12 fois, l'égalité au départ, n'est déjà pas là.
Résumer une cinquantaine de documents en 5h, pour lui, c'est mission impossible. 

En théorie Valentin pourrait être dispensé de l'épreuve. Mais il demande seulement une réduction du nombre de documents.

Jusque-là son handicap cela ne l'a pas empêché d'avancer ni de travailler comme stagiaire dans l'un des meilleurs cabinets d'avocat de Nancy. Qui l'a d'ailleurs repris pour un deuxième stage.

Valentin va donc déposer un recours au tribunal administratif de Nancy. 

A Paris, son affaire a déjà touché le défenseur des droits mais aussi le Conseil national des barreaux. Les deux institutions se sont saisies du dossier.
Elles demandent au ministère de l'éducation de revoir sa copie.  

Pour voir la vidéo : https://youtu.be/6ovkky3RnTU

 

Sur le même sujet

Vincent Lambert : la cour d'appel de Paris ordonne la reprise des traitements

Les + Lus