Natation : un record sur 100 mètres et cinq médailles d'or pour Clara Thibult, adolescente prodige, aux championnats de France Jeunes

Publié le

La jeune nageuse, licenciée à l’ASPTT Nancy Natation, a remporté cinq médailles d’or aux championnats de France Jeunes à Rennes et battu un record de France en 100 mètres nage libre. Une grande fierté pour la collégienne, sa famille et son club.

C’est noël avant l’heure pour la jeune Clara Thibult. A 12 ans, la nageuse a raflé pas moins de six médailles aux championnats de France Jeunes à Rennes, cinq en or et une en bronze en 200 mètres papillon. Une dernière médaille qui la rend particulièrement fière :

"C’était la première fois que je faisais du 200 mètres papillon dans un bassin de 50 mètres ! Je ne m’attendais pas à être sur le podium, c’est une médaille en bronze qui compte beaucoup, car c’était la course la plus dure à gagner ".

La jeune nageuse a la victoire humble, ce qu’elle a accompli n’est pourtant pas commun.

5 jours de folie

Elle attendait ces championnats de France depuis deux ans, elle voulait en découdre

Blandine Thibult, la maman

18 décembre 2021, piscine de Bréquigny : Clara remporte la médaille d’or du 50 mètres nage libre, une première victoire dans sa catégorie des 11/12 ans.

Le lendemain, la nageuse monte sur la première marche du podium en 50 mètres papillon, puis en 200 mètres nage libre, battant au passage le record du Grand Est en 2.14.49, un record vieux de 36 ans !

Pour revoir la course :

Le 20 décembre, elle gagne un nouveau titre sur 100 mètres papillon, puis le 21, c’est l’apothéose : sur le 100 mètres nage libre, elle bat cette fois un nouveau record de France en 1’01’23.

"J'étais partie pour gagner, je savais que je pouvais faire 2 ou 3 médailles mais 6, bien sûr que non ! J'ai ressenti beaucoup de joie et de fierté après les courses et le record", nous confie la quintuple médaillée d'or.

Il faut dire que Clara a attendu deux longues années avant de pouvoir participer à ces championnats de France, reportés pour cause de Covid.

"On avait peur que ces championnats de France soient de nouveau annulés avec la 5ème vague de Covid, nous confie Blandine sa mère, elle les attendait tellement, elle voulait en découdre, on est super heureux pour elle". "Elle nous a fait vibrer, confirme Jérôme, son père, chaque jour on avait ce stress qui montait, elle nous a vraiment épaté".

Clara fait la fierté de sa famille et de sa soeur Léonie, nageuse émérite elle aussi, qui concourrait dans la catégorie Junior cette année et qui a participé à cinq finales, un beau parcours à un niveau plus corsé.

"Clara a regardé longtemps les médailles de sa soeur avec les yeux qui brillent, elles sont contentes l'une pour l'autre, il y a une gentille rivalité entre elles", précise la mère des deux championnes.

Sérieuse sans se prendre la tête

Thierry Pierron, le coach de la jeune nageuse, est lui aussi agréablement surpris : "je ne m'attendais pas à ça, je savais qu'elle pouvait faire des médailles mais je ne voulais pas m'enflammer avant". A cet âge, les cinq jours de compétition avec de fortes amplitudes horaires peuvent en effet être éprouvant et déstabilisant. "Il faut toujours placer l'athlète dans les meilleures conditions, tous les détails ont leur importance. Les parents ont bien géré les temps de repos, car il y a beaucoup d'attente dans la journée", explique le coach.

Sur la collégienne qu'il entraîne environ six fois par semaine avec Gaëtan Maxant, Thierry Pierron ne tarit pas d'éloge : "elle s'entraîne sérieusement sans se prendre la tête, elle a toujours le sourire, elle n'aime pas perdre, ce qui est une qualité, elle n'a pas peur des autres non plus, elle a vraiment un bon esprit".

Au moment où le speakeur annonce que le record de France est battu sur le 100 mètres nage libre, le coach avoue avoir eu un coup de frisson.

"Les qualités de Clara sont bien là, elle est grande, elle a déjà le corps d'une athlète de 14/15 ans, elle a une souplesse naturelle comme sa grande soeur, et elle a beaucoup de force et de rapidité sous l'eau. Il faut qu'on développe ses points forts, bien sûr qu'elle a du potentiel pour l'avenir, mais chaque chose en son temps".

C'est ce que pensent aussi Clara et sa famille, pour l'heure tous vont passer de très belles fêtes de fin d'année, des souvenirs de médailles plein la tête.