Passe sanitaire : chute des entrées dans les salles de cinéma

Le controversé passe sanitaire est obligatoire depuis le 21 juillet 2021 dans les lieux culturels regroupant plus de 50 personnes. Imposé à l'entrée des cinémas, les responsables de salles obscures lorraines déplorent une chute des entrées.
Au Royal, cinéma situé à Saint-Max (Meurthe-et-Moselle), les séances se déroulent dans une limite de 49 personnes, en revanche pas de passe sanitaire obligatoire à l'entrée.
Au Royal, cinéma situé à Saint-Max (Meurthe-et-Moselle), les séances se déroulent dans une limite de 49 personnes, en revanche pas de passe sanitaire obligatoire à l'entrée. © Mathieu Barrère

Les cinéphiles se font plus rares qu’à l’accoutumée dans les salles obscures ces derniers jours. Depuis le 21 juillet en Lorraine, comme partout en France, il faut justifier d’un passe sanitaire pour accéder aux lieux de culture réunissant plus de 50 personnes. Jusqu'ici, il était exigé au delà de 1.000 personnes. Cette décision impacte lourdement un secteur qui peine déjà à se relever de longs mois de fermeture.

Des spectateurs découragés 

Jusqu’au dernier moment, les cinémas et la FNCF (Fédération Nationale des Cinémas Français) ont espéré un délai pour mettre en place la mesure, sans succès. Pour aller voir un film en salles, il faut dorénavant apporter une preuve de vaccination complète ou, le cas échéant, un certificat de rétablissement du Covid-19. En l'absence de ces documents, les spectateurs peuvent présenter un test PCR ou antigénique de moins de 48 heures. Des contraintes sanitaires qui découragent une partie des amoureux du 7ème art, alors que le secteur commençait à peine à retrouver des couleurs après plusieurs mois de fermeture.

Au cinéma Kinepolis de Nancy (Meurthe-et-Moselle), la fréquentation a chuté de 25% après la mise en place du passe sanitaire obligatoire à l’entrée, le mercredi 21 juillet 2021.
Au cinéma Kinepolis de Nancy (Meurthe-et-Moselle), la fréquentation a chuté de 25% après la mise en place du passe sanitaire obligatoire à l’entrée, le mercredi 21 juillet 2021. © Mathieu Barrère

Les entrées en salles ont ainsi dégringolé dans l’ensemble des cinémas entre le mardi et le mercredi 21 juillet, date de la mise en vigueur de la mesure, pourtant jour de sortie des nouveaux films tels que le très attendu Kaamelott, réalisé par Alexandre Astier.

La fréquentation a chuté de 25% après la mise en place du passe sanitaire obligatoire à l’entrée.

Christophe Nivard, directeur du cinéma Kinepolis de Nancy (Meurthe-et-Moselle)

Un constat confirmé par le directeur du cinéma Kinepolis de Nancy (Meurthe-et-Moselle). "La fréquentation a chuté de 25% après la mise en place du passe sanitaire obligatoire à l’entrée. Cependant, la priorité est d’éradiquer l’épidémie et nous comptons sur le fait que les spectateurs obtiennent leur passe sanitaire prochainement pour retrouver une fréquentation habituelle", affirme Christophe Nivard. Si le Kinepolis de Nancy observe une chute d'un quart de sa fréquentation, dans certains cinémas, le taux de diminution des entrées avoisine les 70%.

Autre solution, une jauge à moins de 50 personnes

Afin de limiter les dégâts, certains professionnels du secteur ont choisi de contourner le problème. Au Royal, cinéma situé à Saint-Max (Meurthe-et-Moselle), les séances se déroulent désormais dans une limite de 49 personnes. Plutôt que de voir ses salles vides, le propriétaire du cinéma a préféré prendre les devants pour s’assurer un minimum d’entrées. 

J’ai pris la décision d'appliquer la jauge à 49 personnes par séance pour limiter la casse.

Hervé Cassin, propriétaire du cinéma Royal à Saint-Max (Meurthe-et-Moselle)

"J’ai pris la décision d'appliquer la jauge à 49 personnes par séance pour limiter la casse", explique le propriétaire du Royal. En effet, comme l'autorise le ministère de la Santé, les petits cinémas peuvent se dispenser du passe sanitaire, à condition que moins de 50 tickets soient mis en vente par séance. En revanche, selon les autorités, le passe sanitaire s’applique dans une salle de cinéma dès lors que cette salle contient 50 places ou plus, même si dix sièges seulement sont occupés lors d’une séance.

Au Royal, cinéma situé à Saint-Max (Meurthe-et-Moselle), les séances se déroulent dans une limite de 49 personnes, en revanche pas de passe sanitaire obligatoire à l'entrée.
Au Royal, cinéma situé à Saint-Max (Meurthe-et-Moselle), les séances se déroulent dans une limite de 49 personnes, en revanche pas de passe sanitaire obligatoire à l'entrée. © Mathieu Barrère

Le passe sanitaire obligatoire concerne les cinémas mais aussi d'autres lieux de culture tels que les théâtres, les festivals ou encore les salles de concert et de spectacle.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture covid-19 santé société vaccins - covid-19 économie