Plus célèbre SDF de Nancy : Polu est mort !

Après 20 ans d'activités, il était devenu "clochard" comme l'on disait à l'époque, suite à la mort de sa mère. 30 années dans la rue mais toujours dans le monde, un livre à la main, parlant 5 langues. Philippe Polu est décédé à 92 ans, pendant le week-end du 27 janvier, en maison de retraite.
Philippe Polu, le plus célèbre SDF de Nancy est décédé le week-end du 27 janvier 2019 dans la maison de retraite qui l'accueillait depuis quelques années.
Philippe Polu, le plus célèbre SDF de Nancy est décédé le week-end du 27 janvier 2019 dans la maison de retraite qui l'accueillait depuis quelques années. © Capture d'écran INA/France 3 Lorraine
La rue avait fait de lui un Docteur en droit et un polyglotte passionné d'échanges.
Quelle que soit la langue dans laquelle il communiquait.

Car Philippe Polu en parlait cinq, dont un français parfait qu'il confrontait aux évolutions linguistiques d'une jeunesse qu'il a cotoyée sur les bancs des facultés nancéiennes pendant les trente années qu'il a vécu dans la rue.

Lorsque moi-même, jeune étudiant à la Faculté des Lettres, à la fin des années 80, je le voyais, poussant entre les murs du bâtiment en U son caddie plein de livres, je rejoignais souvent le petit groupe attroupé auprès de ce curieux personnage.
Professeurs et étudiants, tous devisaient avec lui de ses dernières lectures ou d'un cours qui l'avait particulièrement intéressé.
Car Polu, souvent, gagnait les amphis, pour apprendre, toujours d'avantage, sur les sujets qui le passionnaient.

C'était là sa deuxième vie, rappelle le journaliste Pascal Salciarini, qui comme tout les Nancéiens, a croisé tout au long de sa vie dans la cité, ce gentil et savant pilier de nos rues.
Il lui rend hommage ce lundi 28 janvier dans un très bel article.

Philippe Polu, orphelin de père à 3 ans, a vécu avec sa mère jusqu'à la mort d'icelle. Une mort qui l'a précipité dans la rue après vingt années d'une activité que l'on décrirait comme normale, avec un travail et un toit.

Dans la rue ET sur les bancs des facultés

Devenu "clochard", comme l'on décrivait alors les SDF, Polu occupa les rues de Nancy mais pas seulement : les bancs de l'université et ceux des tribunaux lui permettaient de savourer la grande comédie humaine. 

Depuis 2005 il avait souhaité retrouver un toit et avait été provisoirement logé, pendant quelques mois dans le bâtiment de la Grande Poste de Nancy, derrière la mairie.

"15m² me suffisent",

avait précisé ce docteur en droit auprès duquel notre journaliste s'étonnait alors qu'il s'installe dans un simple coin du grand bâtiment.

Il avait finalement, depuis quelques années, trouvé place dans une chambre en maison de retraite, avenue de Strasbourg.
C'est là qu'il nous a quitté, à 92 ans, ce week-end du 27 janvier 2019.

Avec Polu, c'est un peu de l'histoire de Nancy, à hauteur d'Homme, qui s'en est allée.
Mais ce fantasque personnage existera longtemps encore dans les souvenirs de tous les jeunes étudiants qu'il a croisé.

Les funérailles de Philippe Polu auront lieu vendredi 1er  février à 14h45 en la chapelle de la maison de retraite Le Parc.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société