• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

les Poolettes, ou la prévention pour le don d'organes par la chanson

Les Poolettes à l'IUT Charlemagne de Nancy, le 15 mars 2018. / © Jean-François Didier. France 3 Lorraine
Les Poolettes à l'IUT Charlemagne de Nancy, le 15 mars 2018. / © Jean-François Didier. France 3 Lorraine

Elles sont une quinzaine de filles à faire de la prévention pour le don d'organes, sur le ton de la bonne humeur.
Chansons, concerts, témoignages à la radio : tout est bon pour faire passer le message. 
Les Poolettes sont intervenus ce 15 mars devant les étudiants de l'IUT Charlemagne, à Nancy. 

Par France 3 Lorraine

Les Poolettes
Laetitia et Clémence, fondatrices de l'association. - France 3 Lorraine - Boris Kratschmar


L'émotion de Laëtitia est palpable, quand elle parle de sa greffe des poumons et du coeur devant des dizaines d'étudiants.

La jeune fille a fondé l'association les Poolettes, pour parler du don d'organes par des moyens originaux : témoignages, concerts...

Le but ? Faire passer le message sur un ton humoristique et léger. 

L'association est intervenue ce jeudi 15 mars à l'IUT Charlemagne (Nancy) pour évoquer le sujet. 

Aborder en douceur le don d'organes

Le terrain choisi par les Poolettes est celui de la proximité : du plaisir, de la culture et de la légèreté. C'est ainsi que sa fondatrice, Laetitia Pignon, a choisi de partager sa propre histoire. 

Après une greffe des poumons et du coeur, à 17 ans, elle reste en réanimation pendant plusieurs semaines. Elle en sort avec une furieuse envie de vivre et monte les Poolettes avec deux amies.

Il y a de l'émotion souvent, mais pas de pathos. Les membres préfèrent organiser des concerts (le troisième aura lieu à Nancy le 22 juin, journée nationale du don d'organes). 

Elles sortent également des compilations, où des artistes chantent des compositions personnelles sur le sujet. 

Elles interviendront prochainement au GrÔ'stival, le 9 mai à Maxéville.

Besoins de renseignements sur le don d'organes?

Le don d'organes est présumé consenti en France : si une personne refuse de donner ses organes après sa mort, elle doit s'inscrire à un registre national des refus. 

Les dons d'organes et ceux apparentés (sang, moelle épinière) sont gérés par l'Agence nationale de la Biomédecine. Sur le site, des renseignements sont donnés sur les démarches à faire

Sur le même sujet

La sortie du Fioul en question

Les + Lus