Réforme des retraites : blocage d'un examen à la fac de sciences de Nancy

Pour cette sixième journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites, les professeurs d'université entrent dans le mouvement. Ils ont bloqué un examen à la faculté des Sciences et Technologies de Nancy. Ils invitent les étudiants à rejoindre le mouvement. 
C'est le premier blocage d'examen à la faculté des sciences depuis le début de la contestation contre la réforme des retraites.
C'est le premier blocage d'examen à la faculté des sciences depuis le début de la contestation contre la réforme des retraites. © Jean-Pierre Petitcolas

"En raison du mouvement de grève contre le projet de réforme des retraites, nous ne sommes pas en mesure de vous proposer nos sujets habituels, nous vous prions de nous en excuser, à place un sujet de lutte 4x5". Voilà le sujet d'examen intitulé "Radio France" qui a été distribué aux étudiants à la faculté des Sciences et de Technologies ce jeudi 16 janvier au matin par un collectif interprofessionnel de 35 personnes parmi lesquels des enseignants chercheurs. Un faux sujet qui avait pour but d'inviter les étudiants à rejoindre la lutte contre la réforme des retraites. Une décision prise lors d'une assemblée générale pour empêcher la tenue des examens après deux premières journées de perturbations et de tractage.

Notre génération ne souhaite pas léguer aux étudiants un système totalement inégalitaire proposé par la loi Macron.
-Bertrand Berche, enseignant chercheur

Un blocage des examens qui n'était pas du goût de tous les étudiants présents.

Il y aura au moins cinq gouvernements avant qu'on soit en retraite, franchement je suis étudiant, pas en retraite, je m'en moque un peu !
-Arthur, étudiant première année fac de sciences

"D'accord pour la cause" affirme de son côté Khadija, étudiante en Master 2 "mais on ne sait pas quand l'examen va être reporté et avec notre stage ça va tout compliquer". "Evidement qu'une grève ça perturbe" renchérit Bertrand Berche. "Quand les cheminots font grève ça perturbe les passagers qui ne prennent pas les trains. Là, c'est pareil. Il est temps que le milieu universitaire cesse ses activités ordinaires comme ses cours et ses examens."

A l'issue du blocage, le doyen de la faculté des sciences a annoncé le report de l'examen à une date qui n'a pas encore été précisée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
retraites économie université éducation société