VIDEO. Nancy : une fresque grivoise réapparaît sur les murs de la brasserie Excelsior

durée de la vidéo : 00h01mn56s
Une fresque légendaire, cachée depuis près de 75 ans dans la brasserie l’Excelsior, à Nancy, vient d’être découverte sous un miroir. Jugée choquante à l’époque, elle avait été recouverte, avant de sombrer dans l’oubli. ©FTV / Sophie Mercier et Éric Bertrand

Une fresque légendaire, cachée depuis près de 75 ans dans la brasserie l’Excelsior, à Nancy, vient d’être découverte sous un miroir. Jugée choquante à l’époque, elle avait été recouverte, avant de sombrer dans l’oubli.

C’est la plus belle brasserie de la ville de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Un lieu emblématique de l’Art nouveau qui nous révèle, peut-être, son dernier secret. Au menu, une découverte exceptionnelle, celle d’une fresque de 14 mètres carrés, jusque-là légendaire, apparue par hasard sous un miroir. Une œuvre du peintre et décorateur nancéien René Emmanuel, commandée durant l’entre-deux-guerres par une famille de brasseurs, les Moreau, fondateurs de l’Excelsior en 1911.

Les personnages nus "choquaient les bonnes sœurs"

Un paysage bucolique au cœur de la campagne. Une charmante serveuse entourée d'angelots nus, s’embrassant, chope de bière à la main ou aux lèvres. Commandée par la famille Moreau, les créateurs de l’Excelsior, elle servait à vanter les mérites de leur doux nectar fermenté, produit à Vézelise (Meurthe-et-Moselle). “Les propriétaires de l’Excelsior, une grande famille de brasseurs de la région, ont commandé cette œuvre au peintre-décorateur René Emmanuel, qui était assez coté à l’époque”, raconte l’auteur vosgien Bertrand Munier.

Le peintre faisait beaucoup de nus, là en plus ils boivent de la bière, ça a dû choquer la communauté religieuse

Bertrand Munier, auteur de l’ouvrage “Excelsior, l'esprit brasserie”

À l'origine, les personnages étaient entièrement dévêtus, de quoi choquer les religieuses de la paroisse voisine. La serveuse et les petits anges sont alors retouchés par le peintre, rhabillés de fleurs et de drapés, avant d’être condamnés à disparaître jusqu’à aujourd’hui. “Le peintre faisait beaucoup de nus. Là, en plus, ils boivent de la bière, ça a dû choquer la communauté religieuse de l’église Saint-Léon, les propriétaires suivants ont donc décidé de recouvrir la fresque par un grand miroir”, ajoute l’auteur, qui a publié un ouvrage sur la célèbre brasserie.

J’ai 90 ans, je ne pensais pas revoir cette fresque un jour

Robert Emmanuel, 90 ans, petit-fils du décorateur René Emmanuel

En réparant l’une des grandes glaces de la célèbre brasserie, les miroitiers découvrent l’œuvre disparue depuis l’entre-deux-guerres. Un secret pourtant détenu depuis des dizaines d’années par Robert, le petit-fils du peintre-décorateur René Emmanuel. “Je savais que cette fresque existait, je l’avais vue lorsque j’avais 15 ans. Je viens souvent manger ici, je l’avais déjà dit aux serveurs et au directeur de l'Excelsior. J’ai 90 ans, je ne pensais pas revoir cette fresque un jour”, raconte, ému, le nonagénaire.

Un joyau de plus dans la célèbre enseigne nancéienne

Louis Majorelle, Antonin Daum, Jacques Grüber… Nancy est le berceau de l’Art nouveau. Parmi ses joyaux, l'Excelsior, un chef-d'œuvre typique de l'École de Nancy, signé par d'illustres artistes. Son architecture se distingue par de grandes baies vitrées, une spectaculaire salle principale Art nouveau et trois salons Art déco.

C’est formidable, cela fait des années qu’on en parle, on connaît vraiment la vérité maintenant

Éric Gérard, directeur de l’Excelsior

La fresque grivoise devrait être rénovée dans les prochaines semaines. Une pièce de plus à contempler dans ce joyau de l’Art nouveau, classé monument historique. “C’est formidable, cela fait des années qu’on en parle, on connaît vraiment la vérité maintenant”, conclut fièrement Éric Gérard, le directeur de l’Excelsior.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité