VIDEO. Urbanloop la capsule, made in France, qui pourrait révolutionner la mobilité urbaine, enfin dévoilée au public

Publié le Mis à jour le
Écrit par Malika Boudiba

Urbanloop a battu en 2021 le record du monde de la plus faible consommation énergétique au kilomètre pour un véhicule autonome sur rail. Le mode transport est enfin visible par le public, en ce début d’été à Nancy et à Tomblaine.

Ce week-end, des 1er et 2 juillet 2022, la capsule est exposée dans le centre de Nancy, place Stanislas, puis place de la Carrière. Elle est à l’arrêt. Mais il est possible d’en tester l’intérieur et de faire part de ses remarques. C’est la toute première fois que le public peut la voir d’aussi près.

durée de la vidéo : 14sec
Urbanloop 1er prototype industriel, 28 juin 2022 ©France Télévisions

C’est encore un travail d’étape. Mais le résultat est déjà là. Maintenant, on attend les retours du public.

Jean-Philippe Mangeot, Urbanloop SAS

Le 8 juillet prochain, la capsule tournera sur la boucle d’essai de Tomblaine pendant le Tour de France. Pour l’instant, elle ne peut pas vraiment transporter du public. Il faudra attendre les homologations officielles.

Le 28 juin 2022, jour de la première sortie du prototype industriel, sur le circuit de Tomblaine, Jean-Philippe Mangeot ne cachait pas son émotion et sa joie. "C’est encore un travail d’étape. Mais le résultat est déjà là. Maintenant, on attend les retours du public. Dans deux ans, durant les Jeux olympiques, on présentera un véhicule qui aura pris en compte ces remarques." Il y a quelques mois, les internautes ont voté pour leur design préféré. C’est cette capsule qui a été réalisée.

Le record du monde de la plus faible consommation énergétique

Plus que jamais, la question de la transition énergétique est au cœur des enjeux de notre société autant que celle de la transition écologique. La petite capsule, made in Nancy, propose des déplacements doux. Un transport individuel autonome urbain, rapide, à un coût minime avec un très faible impact sur l’environnement. Une véritable révolution.

En 2021, Urbanloop a battu le record du monde de la plus faible consommation énergétique pour un transport autonome sur rails avec 0,47 centimes d'euro du kilomètre.

Une révolution dans le monde de la mobilité

François Rousseau, directeur général de Mines Nancy

"Urbanloop est une révolution dans le monde de la mobilité, à l’intersection des transitions environnementale, sociétale et numérique. Cette conception intrinsèquement sobre en matériaux et en énergie, rassemble des fonctionnalités qui étaient jusqu’ici uniquement offertes par des véhicules individuels. Ceci est aujourd’hui rendu possible grâce à la puissance des nouveaux outils numériques et à l’intelligence dans l’exploitation des données" explique sur internet François Rousseau, directeur général de Mines Nancy .

Avec Urbanloop, on inverse les rôles. C'est la capsule qui nous attend. Elle peut nous conduire où on veut directement et en quelques minutes. C'est comme prendre un ascenseur, on appuie sur un bouton et on va à notre destination.

Maya Hiba, Ingénieur informatique Urbanloop

Maya Hiba est Ingénieur informatique. Elle est la dernière recrue sur le projet. Elle nous donne ses impressions : "Je trouve que la capsule est très belle. Elle est très sexy. C'est un nouveau moyen de transport. À l'arrêt de bus ou de Tram, c'est nous qui attendons le véhicule. Avec Urbanloop, on inverse les rôles. C'est la capsule qui nous attend. Elle peut nous conduire où on veut directement et en quelques minutes. C'est comme prendre un ascenseur, on appuie sur un bouton et on va à notre destination. Je ne dis pas que nos véhicules vont remplacer le bus ou le métro. Mais c'est une nouvelle notion. Nous sommes dans un monde qui bouge très rapidement. Je pense qu'il faut avoir un moyen de transport qui bouge rapidement aussi."

Objectif : JO 2024

Durant les JO Paris 2024, Urbanloop présentera un circuit de 2,7 km avec 10 capsules. Il faut d’ici là obtenir les homologations pour embarquer des usagers. La capsule est déjà prévue pour pouvoir embarquer un vélo, une poussette ou encore un fauteuil roulant. Mais il faut envisager d’autres possibilités, d’autres besoins.

Première boucle : Nancy 2026

Nancy sera la première ville à proposer une boucle en 2026. Elle devrait prendre place entre Maxéville et Nancy, le long de l’ancien site Alstom. Urbanloop devrait permettre de gagner du temps sur les déplacements urbains. Avec une vitesse qui peut aller jusqu’à 60km/h, des capsules disponibles à tout moment. Le réseau Urbanloop devrait parfaitement s’intégrer à la ville. Avec un mètre de largeur, il pourra passer sous une piste cyclable ou à côté, utiliser d’anciennes voies. "On pourra même le végétaliser et reverdir les routes", complète Jean-Philippe Mangeot.

Une entreprise qui recrute

Urbanloop, un projet né en 2017 dans la tête d’un professeur et de ses étudiants qui cherchaient à imaginer un transport alternatif à la voiture en ville, écolo et à bas coût énergétique. Il est en passe de devenir réalité.

Urbanloop est désormais une société qui recrute "des personnes expérimentées, des cadres qui ont notamment travaillé chez Alstom, mais aussi des jeunes sortis des écoles d’ingénieurs de la région". Il faut dire que le vivier est riche avec Lorraine INP, pas moins onze écoles d’ingénieurs sont présentes sur le territoire. Certaines se classent dans les meilleures écoles de France.

Les meilleures écoles, les meilleurs étudiants pour un des projets les plus ambitieux portés par le Grand Nancy, l'Université de Lorraine et la société Urbanloop, pourraient révolutionner la mobilité urbaine comme le métro en son temps.