• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Vote à la Fac de Lettres de Nancy : 70,5% de oui pour le déblocage et à la reprise des cours

© FTV
© FTV

Les étudiants de la Faculté des Lettres de Nancy se sont exprimés par un vote électronique, ce lundi 9 avril, à la demande de la présidence de l'Université de Lorraine. Les 3.900 participants ont voté en faveur d'une levée du blocage des locaux et d'une "reprise des activités normales de formation".

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

3.919 des 9.252  étudiants de la Faculté des Lettres de Nancy (54) se sont exprimés ce lundi 9 avril 2018 en faveur de la "reprise des activités normales de formation"

Un vote électronique réalisé à la demande de la présidence de l'Université de Lorraine.

Le résultat a été annoncé par communiqué peu avant 18h et c'est une majorité des votants, 70,5% qui se sont exprimés en faveur du déblocage du campus. 

Un résultat qui peut apparaître paradoxal alors que le campus de Metz est bloqué à sont tour depuis vendredi dernier et celui de Strasbourg depuis ce matin.

L'urgence des examens, qui devaient débuter sur le site dès ce matin, a sans doute jouer en faveur du résultat de ce scrutin.

Une forte participation

Voici les chiffres transmis par la présidence de l'Université de Lorraine :
  • Inscrits : 9252
  • Participants : 3919
  • OUI : 2456
  • NON : 1026
  • NE SE PRONONCE PAS : 437

42,3% des inscrits se sont donc exprimés (...). Ce taux n’a jamais été atteint à aucune consultation ou élection étudiante sur ce campus.


Selon le président Pierre Mutzenhardt, "la participation est nettement supérieure à celle constatée dans les précédentes AG par leurs organisateurs. (...) Cette consultation a permis à ceux qui sont directement concernés par les conséquences du blocage de s’exprimer, et uniquement à eux."

L'UNEF rejette le résultat

Comme il l'avait annoncé, le syndicat UNEF rejette ce résultat. Il a, à sont tour, fait parvenir aux rédactions un communiqué.

"(...)Nous n’avons aucune garantie quant à l’anonymat du vote. Nous n’avons aucune garantie quant à la fiabilité des résultats.

Pour toutes ces raisons, nous ne reconnaissons pas cette consultation.

Le blocage jusqu’à la nouvelle assemblée générale a été voté jeudi 5 avril, et il se poursuivra jusqu’à la prochaine assemblée générale dont la date sera prochainement communiquée. (...)"

Vers un bras-de-fer ?

La question se pose donc désormais de la réalité d'une reprise des cours ce mercredi ou de celle d'un bras de fer qui s'engagerait entre la présidence de l'Université et les anti-déblocage.

Dans son communiqué, le président souhaite "trouver une issue rapide à la situation actuelle et arriver à des solutions pour lever le blocage en évitant de recourir à la force." 
Il demande donc au "comité organisant le blocage du campus (auquel appartient l’UNEF) de désigner 3 représentants pour que des négociations s’engagent" dès ce mardi matin.


A lire aussi

Sur le même sujet

Vincent Lambert : un appel aux dons pour aider sa femme, ses parents soutenus par la fondation Lejeune

Les + Lus