Votre vélo est-il prêt pour l’hiver, pour rouler en toute sécurité et éviter une amende

Plusieurs cyclistes et trottinettes ont été contrôlés et verbalisés en ce début de mois de décembre 2023 à Nancy et les contrôles vont se poursuivre. Réflecteurs, éclairages, chasubles. Voici les conseils pour éviter l’accident et éviter de prendre une amende.

Vérifier et préparer son vélo pour l’hiver, peu de cyclistes y pensent. Pourtant, être vu des autres utilisateurs de la route est primordial. Les utilisateurs des mobilités douces (vélo, trottinette, monoroue et autres) représentent 9 % des blessés légers sur la route en 2023.

Vous l’aviez remarqué, en ce début de mois de décembre 2023, il fait nuit à 17h environ. Le contrôle technique pour les vélos et les trottinettes n’existe pas mais voir et être vu est important pour éviter les accidents. Un bon équipement peut aussi vous éviter une amende.

Ce qui en dit la loi

De nuit, il est obligatoire d’avoir un éclairage actif : blanc ou jaune à l’avant, rouge à l’arrière.

Votre vélo doit être équipé aussi d'un éclairage passif, des réflecteurs, appelés des catadioptres, sur les roues et les pédales. La sonnette est obligatoire également. Tout comme les freins en bon état.

Ne pas respecter ces obligations, vous risquez une amende pouvant aller jusqu'à 38 euros. En règle générale, une amende forfaitaire de 11 euros est le plus souvent attribuée par les forces de l'ordre.

Le gilet "haute visibilité", n'est pas obligatoire en agglomération, mais il peut vous sauver la vie.

Des verbalisations en cours

À l’entrée de l’hiver, des contrôles sont organisés régulièrement par la brigade motorisée de la police nationale à Nancy. La semaine dernière, en deux heures, une vingtaine de vélos et trottinettes a été contrôlée. Sept étaient en absence totale de feu ; trois en défaut de dispositif d'éclairage, deux circulaient sur le trottoir et un était sans freins. Quatorze vélocipèdes et EDPM (engin de déplacement personnel motorisé) ont été verbalisés.

 

"La période hivernale est particulièrement propice aux accidents des cyclistes", explique la préfecture de Meurthe-et-Moselle, " le soir à 18h à la sortie du travail, si on n’a pas de dispositif d'éclairage, on est visible seulement à 28 mètres, alors qu’avec un dispositif, la distance est de 44 mètres. Le but, c'est d’anticiper le freinage et éviter la collision entre automobilistes et utilisateurs de mobilité douce."

En 2023, les collisions à vélo ou à trottinettes sont à l’origine de 41 blessés légers et 20 personnes hospitalisées, des chiffres en légère hausse par rapport à 2022. 

La police nationale confirme que des nouveaux contrôles auront lieu dans les prochains jours en ce mois de décembre 2023.

Les solutions

Pour équiper votre vélo ou trottinette, il existe différents types de systèmes d’éclairage. Le moins cher est un système à piles mais c’est aussi le moins efficace.

 Il y a encore beaucoup trop de vélos qui roulent sans éclairage.

Aurélien Lejeune, animateur à l'atelier Dynamo

" Les éclairages amovibles à recharge USB durent plus longtemps. Le plus durable dans le temps et le plus écologique est un système d'éclairage à dynamo, intégré dans la roue. C'est très efficace et le rendement lumineux et fonctionnel ", nous explique Aurélien Lejeune, technicien à l'atelier participatif Dynamo à Nancy. Dans cette association, vous pouvez installer vous-même votre éclairage, assisté par un technicien. 

Vous avez également la possibilité de faire appel à un professionnel. En fonction de l’éclairage choisi (par USB, par dynamo simple ou par dynamo intégré dans la roue), comptez entre 20 et 100 euros.