Dans la Meuse, depuis plusieurs années, le loup tue des brebis.

Dans le sud de la Meuse à Brixey-aux-Chanoines, Marc Homand élève 500 brebis. Mais depuis 2013, ce territoire est devenu le terrain de chasse d’un ou plusieurs loups. Pour Marc, l’heure est venue de se défendre.
 

Une brebis tuée et une autre blessée au cou, l’attaque est la deuxième de la saison. Installé depuis 2013, l’éleveur a déjà subi huit attaques mais cette fois, le loup a fait ses victimes à l’intérieur d’un enclos qui respectait toutes les normes officielles demandées par les services de l’état. Pour l'éleveur de brebis, Marc Homand, la coupe est pleine.
 

Malgré tous les moyens de protections mis en place, l’attaque a eu lieu dans un petit enclos à vingt mètres de ma bergerie et à proximité des maisons d’habitation. Tous ces moyens de protection ont montré leurs limites, nous ce que l’on voudrait, c’est pouvoir protéger nos troupeaux, se défendre.

Des tirs de défense qui ont peu de chance de pouvoir être accordés, le loup est un animal protégé.
La semaine dernière, plusieurs associations écologistes ont obtenu du tribunal administratif de Nancy l’annulation d’arrêtés préfectoraux autorisant dans les Vosges et en Meurthe-et-Moselle des tirs contre le loup.
Selon le tribunal, les moyens mis en place pour la protection des troupeaux étaient insuffisants.

Voir le sujet ici =>  https://youtu.be/YqYGXZOfK_k
 
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité