Guerre en Ukraine : le groupe folk-punk Dakh Daughters démarre sa tournée à Bar-le-Duc, "on veut réveiller les gens sur ce qui se passe vraiment"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuel Bouard .

Avant d’enchaîner sur une tournée européenne et américaine, les membres du groupe folk-punk ukrainien Dakh Daughers donnent un premier concert à Bar-le-Duc vendredi 25 mars 2022. Résolument patriotes et engagées, les sept femmes se veulent les porte-paroles de leurs compatriotes qui résistent à l'armée russe.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

"C’est la première chose qu’on fait le matin en se levant : on se jette sur le téléphone, on regarde les notifications, les informations du front…". Ganna, la guitariste des Dakh Daughters, n’a pas l’esprit tranquille. Son mari, "resté là-bas" se prépare à sa nouvelle activité : démineur, "c’est lui qui devra tenter de trouver et désamorcer les bombes qui n’ont pas explosé".

Ruslana, batteuse de son état, ne quitte pas son portable pendant toute l’interview. Avant même que celle-ci ne commence, elle nous interroge : "vous savez que les Russes brûlent les livres en ukrainien dans les bibliothèques qu’ils trouvent sur leur chemin ? Les livres pour enfants ?".

Polyphonies vocales et échos de la guerre

Le groupe, exclusivement féminin, existe depuis une dizaine d’années. Né à Kiev, il répétait dans un théâtre sous les toits, d’où le nom du groupe, Dakh Daughters, que l’on pourrait traduire par "les filles du toit". Les membres du groupe mélangent instruments à cordes et peaux, pour livrer un détonnant mélange de folk et de théâtre punk.

Bien connues dans les milieux underground européens, elles ont pris un tournant patriote dans les années 2010, en soutenant les évènements de l’Euromaïdan en 2013, puis en prenant position plusieurs fois contre les séparatistes de l’est du pays. "Gruden" (décembre en ukrainien), le morceau qu’elles jouent pour nous pendant leur première répétition dans la Meuse, se veut l’écho direct des manifestations pro-européennes de décembre 2013 à Kiev. Le lent cresdenco des voix polyphoniques et des cordes s’accompagne de la projection d’images vidéo des manifestations.

Le déclenchement de la guerre à grande échelle en Ukraine a exacerbé les prises de position du groupe, qui se veut le pendant artistique des combats menés sur le front : "nos soldats se battent pour défendre notre pays de l’intérieur, nous on le fait depuis l’extérieur" explique sans détour Ruslana. Toutes ces femmes ont laissé leurs maris et leurs proches là-bas.

La tournée qui débute à Bar-le-Duc vendredi 25 mars 2022 était prévue de longue date, mais il n’a pas été facile de quitter le pays en guerre : "la décision a été dure à prendre, mais on est convaincue que c’est la meilleure chose à faire, pour réveiller les gens en Europe sur ce qui se passe en Ukraine. Nous nous battons pour sauver le monde démocratique".

Vous savez que les Russes brûlent les livres en ukrainien dans les bibliothèques qu’ils trouvent sur leur chemin ?

Ruslana, batteuse du groupe Dakh Daughters

Sans être en exil, les Dakh Daughters savent qu’il sera très difficile pour elles de continuer à jouer dans leur pays. Pour l’heure, elles vont enchaîner deux mois de concerts sur le continent et aux Etats-Unis, "et on va ensuite travailler en Europe un nouveau spectacle en résidence, une toute nouvelle création" explique Ganna. Ensuite elles retourneront chez elles, dans tous les cas.

Thierry Bordereau, le directeur de l’ACB, qui accueille le concert, se réjouit "d’avoir pu le maintenir, dans des conditions très difficiles pour le groupe qui a réussi à venir en France malgré tout. On avait booké cette date il y a un an, et évidemment, on ne savait pas ce qui allait se passer… nous avons décidé de faire de cette date une soirée de soutien à l’Ukraine, la Croix-Rouge sera notamment présente pour recevoir les dons des spectateurs".

Dakh Daughters est en concert à Bar-le-Duc le 25 mars, à Pont Audemer le 31 mars, à Dieppe le 1er avril 2022.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité