• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Journées du Patrimoine : le Théâtre des Bleus de Bar-le-Duc reprend des couleurs

Le théâtre des Bleus de Bar-le-Duc, le 13 septembre 2018 / © Matthieu Mercier / France 3 Grand Est
Le théâtre des Bleus de Bar-le-Duc, le 13 septembre 2018 / © Matthieu Mercier / France 3 Grand Est

Le Théâtre des Bleus de Bar-le-Duc dans la Meuse, accueille le tournage de l'émission "Dimanche en Politique" diffusée à 11h25 ce dimanche 16 septembre 2018 sur France 3 Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne. Il fait partie des sites inscrits au Loto du Patrimoine. Et mérite largement le détour. 

Par Matthieu Mercier

Le Théâtre des Bleus de Bar n'a jamais été autant choyé qu'en cette année 2018. Inscrit dans la liste des 18 monuments emblématiques et prioritaires à sauver en France, grâce au fameux Loto du patrimoine, ce joyau situé à Bar-le-Duc, dans la Meuse, est en train de renaître. Et sa notoriété augmente jour après jour. 
 

L'association Sauvons notre théâtre s'est mise en tête de redonner ses lettres de noblesse à ce théâtre à l'italienne, construit en 1902. En septembre 2018, veille des 35èmes Journées du Patrimoine, elle ne cache pas sa satisfaction.
 

Quand on a repris le bâtiment il y a deux ans, c'était un squat. Les portes avait été utilisées pour faire du feu, il y avait des gravats partout, explique William Alif, vice-président de l'association.

 

Découvrez le théâtre des Bleus de Bar-le-Duc, filmé en 360° 
 

  • en compagnie du vice président de l'association Sauvons le Théâtre

 

  •  depuis la salle pour admirer le décor à l'italienne et ses deux niveaux. 

Aujourd'hui c'est autre chose, le toit et les fenêtres sont en cours de remplacement. Les projets sont en gestation et confiés à un architecte. Le lieu est en voie d'être sauvé. 

"Ce sera terminé en fonction des finances, en fonction de l'argent qui rentre d'ici 2020 si tout va bien. La visibilité médiatique va accélérer la chose. Il est aussi possible de donner et de défiscaliser. On pense récolter plus d'un million d'euros, la somme nécessaire pour finaliser ce projet, détaille le vice-président de l'association. On devrait obtenir 358 000 euros de la Française des jeux"
 


Grâce à la Fondation du patrimoine, l'équipe de bénévoles va recevoir 500 000 euros. Les particuliers peuvent aussi continuer à donner sur le site Internet de l'association. 

L'argent du loto du Patrimoine, orchestré par Stéphane Bern, servira à restaurer la menuiserie, la toiture, la façade, la maçonnerie, de créer un ascenseur et une passerelle. La sécurité incendie, la mise aux normes pour accueillir des personnes avec un handicap, le chauffage et l'électricité ne sont pas comptés dedans. 

En revanche, on le laisse dans son jus, comme aux Bouffes du Nord. Pour garder le patrimoine comme il existait en 1900, être fidèle à ce qu'il était. Si on le transforme ça risque de le défigurer, prévient William Alif. 

 

Il faut dire que ce théâtre mérite largement que les bonnes fées se penchent dessus. La première découverte des lieux est saisissante. Les fauteuils rouges, le plancher, les stucs des balcons et les vestiges du passé en font un endroit unique. Au charme historique instantané. 

 

Transformé en salle de gymnastique



Ce premier théâtre construit avec du béton armé en France il y a plus de cent ans, a accueilli jadis les Poilus en 1916. Ils venaient s'y reposer avant de repartir au Front pendant la Guerre 14 18. C'était alors un lieu de repli. 

Depuis, ce site a vécu une épopée en feuilletons, utilisé par des soldats Allemands pendant la Deuxième Guerre mondiale, l'endroit s'est ensuite transformé en salle de gymnastique de 1970 à 2002. Puis la vétusté des lieux a fini par inquiéter les gymnastes. Un projet de logements a finalement été imaginé, avant de céder la place au vide. Le vandalisme d'occupants sans scrupule a causé des dégâts. 


Les soutiens aujourd'hui arrivent de partout. Depuis mai 2016. Grâce à la foi d'amoureux du patrimoine. "L'office HLM nous a fait confiance en le vendant. Les bénévoles sont nombreux, près de 80 officiellement. Il y a aujourd'hui un noyau de 25 personnes", précise l'association. 

Le soutien financier a commencé par la Fondation du Patrimoine. 

"Les médias nous ont aussi bien soutenu. Jusqu'à Tahiti, on entend parler de nous, certains expatriés de Bar le Duc installés là bas nous ont entendu parler du théâtre des Bleus de Bar".



Les pouvoirs publics sont très présents dans l'aventure. Etat, Ville ou Région, les autorités jouent le rôle de facilitateur dans la rénovation. 

Les mécènes ont également joué un rôle essentiel, tout comme les entrepreneurs locaux, qui donnent du matériel. "90 sacs de ciment nous ont été offerts. Le sable aussi, jusqu'à dix tonnes pour une seule entreprise ! Des directeurs de théâtre de Paris nous suivent, mais aussi des comédiens, de François Morel à Pierre Deladonchamps. Sans oublier Jack Lang, Christophe Barbier ou Florian Zeller..."

 

Et la suite ? 



En plus d'avoir entamé le sauvetage de ce patrimoine, le projet est aussi culturel. L'objectif est d'ouvrir le théâtre aux activités culturelles diverses. Théâtre, expos, mais aussi location des foyers. "Ce lieu doit vivre et donc être utilisé chaque jour. Notre association va porter le projet. L'idée est aussi de redonner le théâtre aux Barisiens, les habitants de Bar-le-Duc", affirme l'association. "Ils sont tellement heureux de voir le lieu revivre, ils nous apportent leur générosité et leur entraide". 

Aujourd'hui, des animations sont organisées régulièrement, pour les Journées du patrimoine, mais aussi Halloween, ou la Fête de la Musique et le Festival Renaissances. 

Ce week-end, 15 et 16 septembre, des visites animées sont organisées en lien avec l'année du Centenaire 1918. "On va redonner vie au Foyer du Poilu". Samedi de 14h à 18h des visites sont prévues sur réservation  au 06 80 52 51 98.
(Par groupe de 50). Dimanche, de 10h à 12h et de 14h à 18h. 

Le loto du Patrimoine devrait être reconduit pendant trois années. Une solution perenne pour favoriser la restauration du Patrimoine et avec elle, la vie des centres historiques. 


VIDÉO 360° : vue de la scène du Théâtre
 


 

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus