Manifestation pour la gestion locale de l'eau, "on peut s’attendre à une flambée du prix de l’eau"

Ce samedi 22 juin 2024, élus et habitants de petits villages ruraux de la Meuse ont manifesté à Bar-le-Duc devant la préfecture. Ils s’opposent à la proposition de loi qui vise à autoriser le transfert des compétences eau et assainissement aux syndicats mixtes et intercommunaux, au 1er janvier 2026

Des élus meusiens ont manifesté, à Bar-le-Duc, ce samedi 22 juin 2024, contre la perte de la "compétence eau", prévue dans un projet de loi. La proposition de loi "vise à autoriser le transfert des compétences eau et assainissement aux syndicats mixtes et intercommunaux, au 1er janvier 2026 ". Les élus ont tenté de mobiliser les habitants ce matin. 

Une eau plus chère

Pour Anne-Sophie Larminy, première adjointe à Saint-Maurice-sous-les-Côtes : "Aujourd’hui, on a la compétence eau et assainissement. On la gère en régie. Donc, on arrive à maintenir un prix convenable et abordable. Et c’est de l’eau qui n’est absolument pas traitée. Si la loi passe, en 2026, on perd complètement la compétence de l’eau et de l’assainissement. On peut s’attendre à une flambée du prix de l’eau. Et en plus, elle sera traitée. Et ça, on n’en veut pas."

Gérard Couly, Le maire de la commune ne dit pas autre chose. : "Le risque est celui d'une augmentation sur le prix de lot en 2026. Nous demandons que ce transfert ne soit pas obligatoire, mais que ce soit sur la base du volontariat."

La compétence eau en jeu 

Un peu plus loin dans la manifestation, le maire d’Ancerville explique : "On a un réseau d’eau qui est en excellent état. On est en régie communale, et on a l'eau la moins cher des communes, de plus de 1000 habitants sur le département. On est en train d’installer sur notre commune un système d'adoucisseur d’eau, si on retire cette compétence, cela va augmenter les prix." 
Sa crainte est de voir une arrivée des grosses entreprises de gestion de l’eau sur ce marché des petites communes rurales.

Plusieurs pétitions en ligne rassemblent des centaines de signatures. Elles seront remises en préfecture prochainement. 

Sur son site l’association des maires de France (AMF) indique : ‘‘A noter qu’une proposition de loi visant à permettre une gestion différenciée des compétences « eau » et « assainissement » a été adoptée par le Sénat le 16 mai 2023 et pourrait mener à assouplir les conditions de mutualisation à l’issue de son parcours parlementaire."

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité