PORTRAIT. Législatives 2022 : Brigitte Gaudineau et Florence Goulet, candidates RN en tête dans la Meuse

Elles portent les couleurs du Rassemblement national dans la Meuse. Au soir du premier tour des législatives, dimanche 12 juin, Brigitte Gaudineau et Florence Goulet sont arrivées en tête dans les deux circonscriptions. La percée du parti d’extrême droite se confirme dans le département.

Le Rassemblement national confirme sa dynamique dans le département de la Meuse. Brigitte Gaudineau (RN), arrive en tête du premier tour des législatives dans la 1ère circonscription (30,43%), devant Bertrand Pancher (Divers droite) avec 30,19% des suffrages. Et d’après les résultats définitifs, sa collègue Florence Goulet obtient 33,43% des voix dans la seconde circonscription. Une avance confortable devant Anne Bois, de la majorité présidentielle (19,06%).

Pouvoir d’achat, immigration, ruralité… Les deux candidates veulent s’imposer dans cette campagne législative. Et l’objectif est de taille pour elles : résister au possible front républicain au second tour. "Il faut arrêter de faire front contre nous. Certains disent que nous ne portons pas des valeurs républicaines et cela devient lassant", affirme Brigitte Gaudineau.

La trésorière départementale du Rassemblement national, veut "rester optimiste. Bertrand Pancher, mon adversaire, est ancré dans le territoire. Il est député sortant et a eu le temps de s’habituer à la fonction. Mais il faut oser changer".

Née en 1958, Brigitte Gaudineau est avocate depuis une vingtaine d’années. "Je suis originaire de la région parisienne, mais j’ai épousé un Meusien il y a 22 ans. J’ai commencé à suivre la politique grâce à lui, qui était un ancien RPR". La candidate est une ancienne sarkozyste. Elle a eu sa carte UMP (ex LR), "mais je ne me reconnais plus dans ce parti".

Florence Goulet, deuxième tête d’affiche du RN

Du côté de la deuxième circonscription de la Meuse, Florence Goulet est une "parachutée assumée". La candidate "préfère avoir quelqu’un de dynamique et qui connaît les dossiers. J’ai une expérience au parlement, je sais les rouages". Florence Goulet est née en 1961 dans l’Orne.

"Après mes études, j’ai milité très tôt aux côtés de Philippe Séguin et Charles Pasqua, deux figures fortes du RPR qui incarnaient des valeurs de justice sociale, de souveraineté et d’indépendance de la nation". Elle a fait également partie de l’association France Alzheimer et a été attachée parlementaire pendant 25 ans auprès des élus de droite, comme Henri Guaino.

À la suite de cette expérience, elle a rejoint le parti de Marine Le Pen l’année dernière. "J’ai commencé à m’intéresser à ce qu’elle faisait et j’ai intégré le parti. Je me suis occupée de ses déplacements et ensuite, nous avons envisagé ma candidature aux législatives avec Jordan Bardella".

Retrouvez l'ensemble des résultats des circonscriptions de la Meuse pour le premier tour.