Bure : fortes tensions au Bois Lejuc

Publié le Mis à jour le
durée de la vidéo: 01 min 48
Lundi 23 janvier 2017, l'arrivée d'engins de chantier a provoqué des frictions entre l'ANDRA et les opposants qui occupe toujours la forêt de Mandres-en-Barrois. L'ANDRA souhaitait officiellement remettre le site en état mais les opposants craignent une tentative pour les expulser en démolissant leurs abris. Cet incident intervient à trois jours de l'audience au tribunal de Bar-le-Duc (Meuse) qui doit statuer sur l'expulsion des opposants au projet Cigéo d'enfouissement de déchets nucléaires à Bure par l'ANDRA. ©France 3 Lorraine

La tension est forte ce lundi 23 janvier 2017 sur la ZAD du Bois Lejuc occupée par des opposants au projet CIGEO d'enfouissement et de stockage de déchets nucléaires à Bure (Meuse). Une dizaine de militants font face aux vigiles de l'ANDRA. Des gardes mobiles sont arrivés.
 

Alors que depuis plusieurs mois, des dizaines de personnes occupent le Bois Lejuc à Bure (Meuse), la tension est montée d'un cran lundi 23 janvier 2017 sur cette ZAD (Zone à défendre) .



Ces opposants au projet CIGEO d'enfouissement et de stockage de déchets nucléaires à Bure (Meuse) font face aux vigiles de l'ANDRA qui tentent de les déloger, en présence de gendarmes mobiles.



Sur ce site, l'Andra a commencé des travaux en vue de la construction de CIGÉO, et les zadistes se sont installés "pour empêcher la destruction de la forêt et la reprise des travaux".



Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce un "passage en force" et évoque "des militants se sont placés devant les machines pour bloquer leur avancée et une militante, frappée par un vigile, (...) blessée au visage à cette occasion."





Cette action de l'ANDRA intervient à trois jours d'une audience en vue de l'expulsion des opposants, prévue mercredi 25 janvier à 9h30 au tribunal de grande instance de Bar-le-Duc. 



A cette occasion, un rassemblement est annoncé le 25 janvier devant le tribunal avant l'audience et une manifestation à Bure d'ores et déjà annoncée pour le 18 février.



Localisation :

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité