REPLAY. La grippe aviaire sous haute surveillance en Meuse

Diffusé du au Publié le Mis à jour le
Écrit par Camille Chagrot .

C'est une saison noire pour les éleveurs français de poules. La France est devenue le plus gros foyer d'infection d'Europe. Le niveau de risque lié à la grippe aviaire est passé de "négligeable" à "modéré" en France, rendant plus compliquées les conditions d'élevage.

Le niveau de vigilance face à la la grippe aviaire a été relevé ce lundi 3 octobre. La France est le plus gros foyer d'infection d'Europe. Et les chiffres parlent d'eux-mêmes : sur l'ensemble du territoire européen, entre 65% et 70% des abattages se sont produits en France. Ces abattages sont systématiques dès le premier foyer d'infection. Le 13 septembre dernier, la grippe aviaire a touché un des deux plus gros élevages de poules pondeuses de la Meuse. 70.000 volailles sont mortes ou ont dû être abattues dans une exploitation de Bislée. Une première dans la région Grand Est.

La France est devenue le plus gros foyer d'infection d'Europe. Le niveau de risque lié à la grippe aviaire est passé de "négligeable" à "modéré" en France, rendant plus compliquées les conditions d'élevage. Les éleveurs doivent dès lors mettre les volailles à l'abri dans les zones à risques. Ils doivent également les tester si un foyer est détecté à moins de 20 kilomètres de leur exploitation.

Des difficultés de livraison à la banque alimentaire

Alors que les prix ne cessent de s'envoler, tant sur le plan énergétique qu'alimentaire, les donneurs se font de plus en plus rares à la banque alimentaire. Et cela inquiète les bénévoles. Notre équipe s'est rendue sur place dans l'entrepôt de Nancy.

Dans les secrets des musées : "la Joconde" de Verdun 

Notre série de la semaine s'inscrit dans le cadre du prêt de "la Joconde" de la Grande Guerre au mémorial de Verdun. Dans ce premier épisode, nous partons à la découverte de ce tableau intitulé "Verdun" et de son peintre, Félix Vallotton.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité