Meuse : l’intelligence artificielle au service des pompiers

L’intelligence artificielle pour détecter les incendies ? Ce sera peut-être bientôt une réalité, grâce à la collaboration du SDIS 55 et de la startup XXII. Un exercice avant-gardiste a été mené avec les pompiers de la Meuse ce dernier week-end de mai.

L’intelligence artificielle pour soutenir les pompiers dans leur combat contre les incendies? C’est le rêve de la startup française XXII. L’entreprise spécialisée dans l’IA collabore avec la caserne de Bar-le-Duc (Meuse), afin de rassembler tous les renseignements nécessaires au développement d'une machine capable de détecter, le plus vite possible, les accidents.

Des caméras "intelligentes"

C’est une expérience unique en France. Une démonstration a été réalisée ce dernier week-end de mai 2022, en conditions réelles, pour entraîner plusieurs caméras à devenir "intelligentes" et susceptibles de détecter des départs de feu ou des accidents. Créée en 2015, par William Eldin et Damien Mulhem, la startup française XXII (que l'on prononce "Twenty-Two") a déjà mis au point une série d’algorithmes d’analyse de flux vidéo destinés à de multiples usages.

On n’est pas capable de tout voir, c’est humainement impossible, c’est là que la machine a un intérêt

Damien Mulhem, cofondateur de la startup XXII

Grâce à des caméras, la startup décortique le départ de l’incendie.
L’objectif, à terme, est de permettre à ces appareils de détecter eux-mêmes les accidents, le plus tôt possible, pour prévenir les secours. De quoi gagner de précieux instants durant une intervention.

"On n’est pas capable de tout voir, c’est humainement impossible, c’est là que la machine a un intérêt. On ne lui demande pas de décider à notre place, mais de nous aider en transmettant un maximum d’informations", explique Damien Mulhem, le cofondateur de XXII.

Ce serait très intéressant d’avoir une caméra qui permet de détecter le départ du feu, le stade de l’incendie, le type de véhicule et l'environnement, car ce sont des informations primordiales.

Lieutenant Patrice Dorville

L'idée séduit en tout cas les pompiers meusiens.
"Si on prend l'exemple d'un feu de voiture dans un parking, ce serait très intéressant d’avoir une caméra qui permet de détecter le départ du feu, le stade de l’incendie, le type de véhicule et l'environnement car ce sont des informations primordiales", explique le Lieutenant Patrice Dorville, chef du centre de secours de Pierrefitte-sur-Aire (Meuse).

Il faudra encore un peu de temps pour entraîner ce nouvel algorithme mais l’entreprise n’en est pas à son coup d’essai.

La startup XXII collabore déjà avec plusieurs entreprises et municipalités en proposant, par exemple, des appareils capables de détecter des bagages abandonnés dans les lieux publics, d'effectuer le comptage d’humains ou de véhicules, de surveiller des périmètres ou encore de détecter des dépôts sauvages.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité