• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

L'arme du train célébrée à Verdun

Toutes les composantes de l'arme du train étaient présentes pour cette cérémonie d'hommage. / © Fabrice Rosaci - France 3 Lorraine
Toutes les composantes de l'arme du train étaient présentes pour cette cérémonie d'hommage. / © Fabrice Rosaci - France 3 Lorraine

Une cérémonie en l'honneur de l'arme du train avait lieu ce jeudi 14 juin, à l'ossuaire de Douaumont, près de Verdun. L'occasion de rendre hommage à ces hommes de l'ombre, qui s'occupaient de l'acheminement des forces armées et des ravitaillements pendant la Première Guerre mondiale.

Par Bastien Munch

Quand on parle des commémorations de la Première Guerre mondiale (1914-1918), on pense souvent aux soldats sur le front, en première ligne.

Pourtant, la victoire de la bataille de Verdun en 1916 n'est pas que due à ces figures héroïques. L'arme du train, qui acheminait des forces armées via la Voie sacrée entre Bar-le-Duc et Verdun, y est pour beaucoup.

Deux ans après la commémoration du centenaire de cette Voie sacrée, les différentes composantes de ces régiments du train étaient mis à l'honneur dans la matinée du jeudi 14 juin 2018, à l'ossuaire de Douaumont, près de Verdun.

Le général Bernard Bonnet, commandant de l'école du train et père de l'arme, a notamment ravivé la flamme de l'ossuaire, après avoir entonné la Marseillaise entre deux sonneries aux morts.



La logistique, un aspect décisif en temps de guerre

L'arme du train ne date pas de la bataille de Verdun. Elle a été créée en 1807 par Napoléon Ier, et a permis de remporter de nombreuses guerres du Premier Empire.

Avec la Première Guerre mondiale, elle se motorise de manière radicale. De 173 camions en 1914, elle passe à plus de 10 000 en 1918.

Au plus fort de Verdun, il y avait huit camions par seconde sur la Voie sacrée. Ca a été décisif !

Le général Bonnet l'assure : "Ce qui nous a fait gagner à Verdun, c'est la logistique qui a été acheminée dans les délais et qui a permis d'évacuer les blessés vers l'arrière. Tout ça, c'est grâce à l'organisation de cette Voie sacrée."

La journée de commémorations se poursuivra à Nixéville, au Moulin Brûlé, où se trouve le mémorial de l'arme du train.

Le reportage aux commémorations du jeudi 14 juin 2018, par Fabrice Rosaci et Sébastien Rock :
 

L'arme du train célébrée à Verdun


 

Sur le même sujet

carré Patricia Kaas "Une fille de de l'Est"

Les + Lus