• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Marine Le Pen à Verdun ne veut “pas de polémique” sur Pétain

Marine Le Pen à la nécropole de Douaumont / © Bruno Demange, France 3 Lorraine
Marine Le Pen à la nécropole de Douaumont / © Bruno Demange, France 3 Lorraine

La présidente du Rassemblement National s'est rendue ce samedi 10 novembre à Verdun pour célébrer à son tour le centenaire de l'Armistice. Marine Le Pen a évité d'entrer dans la polémique sur le "cas Pétain", mais a célébré "l'Europe des nations"contre "l'Empire"... de Bruxelles. 

Par Benoît de Butler

Arrivée ce samedi matin à Douaumont, la présidente du Rassemblement National a parcouru sous une pluie battante les allées de la nécropole. Questionnée d'emblée sur la polémique ouverte par Emmanuel Macron, Marine Le Pen a, au nom du respect dû aux poilus qui reposent sur le champ de bataille, refusé de se prononcer sur le "cas Pétain".

Mercredi 7 novembre, le président de la République avait évoqué en Pétain un "grand soldat" de 14-18 malgré ses "choix funestes" en 39-45.
La présidente du Rassemblement National cherche une fois de plus à se démarquer de la position de son père, et de la vieille garde de l'extrême droite française, volontiers bienveillante vis-à-vis du Maréchal.
Jeudi, Jean-Marie Le Pen a publiquement considéré que Pétain méritait un hommage au même titre que les autres maréchaux de la Grande Guerre.

Après une brève visite au village martyr de Fleury-devant-Douaumont et une halte au monument "A la Victoire" de Verdun, la députée européenne a retrouvé sous un chapiteau quelque 500 militants réunis pour l'occasion. Là, il a bien été question d'actualité, en l'occurence la campagne du RN pour les élections européennes.
A Verdun, un discours de combat pour les européennes. / © Bruno Demange, France 3 Lorraine
A Verdun, un discours de combat pour les européennes. / © Bruno Demange, France 3 Lorraine
Pour la présidente, la guerre de 14 a été causée par "les Empires", et les poilus se sont battus pour "la Nation". Il faut donc aujourd'hui défendre celle-ci contre "les nouveaux empires", à commencer par "l''Empire européen"... Qu'importe si l'Europe a été créée, justement, pour éviter de nouveaux conflits. L'Europe de Marine Le Pen se résume à une "Europe des Nations", et elle espère bien faire triompher cette vision, avec d'autres leaders du continent, lors du scrutin du 26 mai prochain.

 

Sur le même sujet

"La Lorraine est formidable"

Les + Lus