Météo : les tendances de l’été 2022 révélées par "la bataille des vents" à Verdun

Publié le Mis à jour le
Écrit par Stiliana Peev

On devrait avoir un bel été, selon "la bataille des vents" Une vingtaine de meusiens impatients de connaitre les prévisions météorologiques de cet été se sont réunis cette nuit du 25 janvier 2022, un peu avant 1h du matin, à l’ossuaire de Douaumont.

Des batailles près de Verdun, il y en a eu des connues et des moins connues. Mais celle-ci insolite et mystérieuse, a lieu tous les ans le 25 janvier à 1h du matin. "La bataille des vents" permet aux passionnés de météorologie de déterminer les tendances de l’année.  

"C’est une tradition nationale, même internationale", explique Guy Bresson. À 70 ans, ce meusien de Thierville-sur-Meuse ne raterait cet événement pour rien au monde. Equipé d’un filin (une canne à pêche de 3 mètres et un bout de tissu léger attaché à son extrémité) Guy témoigne d’une vraie bataille des vents ce 25 janvier 2022, pile à 1h du matin.   

"Il y avait beaucoup de vent, les conditions étaient parfaites. Il faisait sec et froid -2°, le vent soufflait fort avec une bonne levée de lune. Un vent d'Est qui a changé au dernier moment sa direction pour s’orienter vers le Sud, et cela indique un été chaud."

Selon les croyances, ce vent-là, repéré exactement à cette date et cette heure précises représente les vents dominants de l’année 2022, à 70%. Guy Bresson suit cette tradition depuis 40 ans. En plus de cela, il note tous les jours dans un cahier les températures, la pluviométrie et le sens du vent. Ses propres relevés semblent prouver que le phénomène « la bataille des vents » ne se trompe pas.  

"L’année dernière les statistiques ont vu vrai ! La bataille des vents avait prédit une majorité de vents du Sud et de l’Ouest, et donc l’été était bien orageux et humide".

Depuis ce matin Guy a déjà reçu six coups de fil de personnes souhaitant connaître les tendances de l’année. Les nouvelles sont rassurantes. On devrait avoir du beau temps. Un été 2022 sec avec des orages ponctuels.

Une tradition ancestrale

Dans ce département rural, cette tradition existe depuis longtemps. "La bataille des vents" tombe dans la nuit de la conversion de Saint-Paul. Pour être sûr que les pronostics soient bons, un deuxième relevé des vents peut être fait le dimanche avant Pâques.

"Avant, les anciens faisaient monter des bottes de foin sur les collines dans la nuit de 24 janvier au 25, mettaient le feu et voyaient la dominance des vents", nous explique Claude apiculteur près de Verdun. "On n’y croit, on n’y croit ! C’est une tendance qui se confirme. Je fais ça depuis dix douze ans. Les vents que nous avons eus hier soir vont se présenter à 60 -70 % du temps cette année. On devrait avoir un bel été, meilleur que l’année dernière ! Les nappes phréatiques sont bien remplies, ça sera bien pour le blé et les agriculteurs. Pour mes abeilles le début du printemps aura probablement des nuits fraiches mais des journées agréables, c’est bien pour les fleurs."

En ce qui concerne les stations météorologiques modernes, ces meusiens ne refusent pas de s’en servir au quotidien. A court terme, on espère que ces nouvelles technologies vont aussi nous annoncer une meilleure météo que l’été dernier en Lorraine.