Le meusien qui préparait des attentats à l'Euro 2016 condamné à six ans de prison en Ukraine

La justice ukrainienne a condamné, lundi 21 mai, à six ans de prison le Français Grégoire Moutaux, arrêté en 2016 à la frontière ukraino-polonaise avec un arsenal de guerre et accusé de préparer des attentats pendant l'Euro 2016 de football en France.

© Photo publiée par le SBU
La justice ukrainienne vient de rendre son jugement concernant le meusien Grégoire Moutaux, originaire de Bar-le-Duc, employé d'une coopérative agricole, et qui avait été arrêté le 21 mai 2016 à la frontière entre l'Ukraine et la Pologne en possession d'un véritable arsenal.

Le jeune homme, qui projetait une quinzaine d'attentats contre l'Euro de football 2016 qui se déroulait en France, avait été arrêté avec 125 kg de TNT, trois lance roquettes et leurs munitions, des fusils d'assaut et une centaine de détonateurs.

Il avait à l'époque justifié ses actes auprès des autorités ukrainiennes par  "la politique de son gouvernement concernant l'arrivée massive d'étrangers en France, la diffusion de l'islam et la mondialisation".

La justice ukrainienne l'a reconnu coupable, et condamné, lundi 21 mai 2018, à une peine de six années d'emprisonnement.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terrorisme faits divers justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter