Accident ferroviaire mortel de Dudelange : franchissement d'un signal d'arrêt

Accident ferroviaire mortel de Dudelange, mardi 14 février 2017

Le train de voyageurs luxembourgeois a franchi un signal d'arrêt indiquent les CFL, quelques heures après la percussion avec un train de fret français intervenue peu avant 9h, mardi 14 février 2017. L'accident a fait un mort, le conducteur du train de voyageurs et au moins deux blessés.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Les CFL informent que les enregistrements du système de gestion du trafic montrent que le train voyageurs CFL TER 88807 à destination de Thionville, impliqué dans l’accident, a franchi un signal d’arrêt. Les causes du dépassement restent à être confirmées par l’enquête en cours.


Les Chemins de Fer Luxembourgeois ont publié un communiqué en début d'après-midi, mardi 14 février 2017, quelques heures seulement après le télescopage mortel entre un train de voyageurs effectuant la liaison Luxembourg-Thionville (Moselle) à Dudelange (Sud du Grand-Duché) et un train belge de fret dont les 21 wagons étaient vides.

Ce dernier devait charger de la marchandise au Luxembourg avant de repartir en Belgique.

L'accident a provoqué la mort du chauffeur du train de voyageurs et blessé la contrôleuse des CFL ainsi le conducteur du train de fret. A priori, aucune autre de ces trois personnes ne se trouvaient à bord, les passagers du TER CFL étant tous descendus à Bettembourg.

A l'occasion de la conférence de presse commune avec Dan Kersch, son collègue ministre de l'Intérieur, le ministre des Infrastructure François Bausch a précisé ce qu'il savait des circonstances de l'accident :
Ce contenu n'est plus disponible

Les services de secours, avec l'aide de maîtres-chiens et d'un hélicoptère, continuent de fouiller les alentours de l'accident afin de vérifier qu'aucune victime supplémentaire n'est à déplorer.

Le plan "Nombreuses victimes" a été en partie déployé et une centaines de personnes étaient présentes sur les lieux de l'accident en milieu de matinée.

Ce contenu n'est plus disponible


Selon les propos ministériels rapportés par nos confrères de L'Essentiel, les deux trains sont entrés en collision sans qu’aucune alarme ne soit déclenchée.

C'est la contrôleuse du train de voyageurs, légèrement blessée dans l'accident, qui a donné l'alerte.
La vitesse exacte des deux trains n’est pas encore connue mais elle est en principe limitée à 60 km/h sur ce tronçon. 


Accident ferroviaire mortel de Dudelange, mardi 14 février 2017

 

Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus