• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Bon Poison : le retour de la bière à Metz

© Capture d'écran "fr.ulule.com/brasseriebonpoison"
© Capture d'écran "fr.ulule.com/brasseriebonpoison"

Ouvrir une micro-brasserie dans le quartier de l'historique brasserie Amos aujourd'hui disparue, c'est l'objectif de Quentin Decornet, brasseur diplômé, qui s'appuie sur le financement participatif pour débuter son activité, avant l'été, avec le matériel adéquat.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

De 1868 à 1992, la bière à Metz avait pour nom Amos. 23 ans après la fermeture de la brasserie locale, les amateurs de mousse se réjouissent : la Bon Poison devrait faire son arrivée dans les verres d'ici quelques semaines.

La Bon Poison c'est l'aventure d'un groupe de passionnés emmenés par Quentin Decornet, celui qui brassera d'ici peu, après plusieurs mois passés à le tester et le goûter, le futur liquide qui se déclinera en quatre versions (blonde, brune, ambrée et noire) accompagnées de quelques séries limitées saisonnières. Au format 50 cl à boire bien sur avec modération. Le prix n'a pas encore été annoncé mais la marque a déjà été déposée.

L'objectif de ce brasseur dignement formé à Londres et diplômé, est de s’installer dans le quartier Ste-Thérèse, au cœur de Metz, près de l'ancien site Amos, pour "redonner vie à une culture et tradition de fabrication de la bière".

Pour débuter sur de bonnes base, la production doit se faire avec du matériel ad hoc, et une partie de celui-ci , le moulin à malt et le laveur de fût, font l'objet d'un appel à financement participatif via le site Ulule (de 5 à 1000 euros) :


Le 26 mars, 70% du financement recherché avait déjà été atteint : 3.900 € sur les 5.500 souhaités. Pour suivre l'avancement du projet, vous pouvez consulter également la page Facebook de la micro-brasserie.

Le brasseur a donc bon espoir de concrétiser le lancement de sa production avant l'été. Et de permettre aux messins de retrouver le plaisir de savourer une bonne bière locale, comme l'Amos en son temps :

La bière Amos à Metz


 

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus