Elections départementales 2021 en Moselle : les prétendants à la présidence se neutralisent

Après le premier tour des élections départementales en Moselle marqué par une abstention record, la droite et le centre virent en tête dans 22 des 27 cantons. Tous les candidats potentiels à la présidence du département ont réalisé de bons scores. De quoi rendre passionnant le 3ème tour.

Patrick Weiten est candidat à sa propre succession à la tête du Conseil départemental. Ses adversaires déclarés, Jean-Luc Bohl, Marie-Louise Kuntz et Jean François, sont en embuscade.
Patrick Weiten est candidat à sa propre succession à la tête du Conseil départemental. Ses adversaires déclarés, Jean-Luc Bohl, Marie-Louise Kuntz et Jean François, sont en embuscade. © Pierre HECKLER, MAXPPP

Incontestablement, cette soirée des élections départementales n'a ressemblé à aucune autre en Moselle. Elle a causé beaucoup de sueurs froides aux politiques et aux observateurs. De faux résultats annoncés par les médias en première partie de soirée suite à des bugs informatiques en préfecture, des binômes qui dépassent les 50% dès le 1er tour mais qui ne sont pas élus du fait d'une abstention record, une participation de 26,81% plus bas historique jamais enregistré dans le département. Voici les temps forts d'un premier tour qui a laissé beaucoup d'électeurs indifférents et qui n'aura pas permis d'éliminer quelques-uns des nombreux candidats déclarés ou supposés à la présidence du conseil départemental.

Patrick Weiten : un président contesté mais réconforté

De ce point de vue là, les Weiten, Bohl, Kuntz, Freyburger et François -tous faciles vainqueurs mais contraints de passer un deuxième tour dimanche prochain- se sont neutralisés. Prenez le président sortant (DVD) Patrick Weiten que l'on disait potentiellement en difficulté dans son canton de Yutz, il a remporté une victoire très importante pour la suite des évènements avec 56,8% des voix même si lui aussi, sera obligé de faire un deuxième tour, en raison d'une participation historiquement basse.

© FTV

Un Patrick Weiten soulagé par ce résultat comme il l'a dit en préfecture devant notre caméra: "Ce score me conforte, il n y a aucune fissure, aucune fracture entre notre territoire et notre binôme. Je suis en tête dans toutes les communes du canton. On n'est pas encore au 3ème tour. Nous devons beaucoup de respect à nos électeurs. Ne pas s'imaginer le 3ème tour alors que le deuxième n'est pas encore derrière nous. Plus tard viendra le moment du 3ème tour." 

Patrick Weiten interrogé par Fabrice Rosaci lors de la soirée électorale de France 3 Lorraine.
Patrick Weiten interrogé par Fabrice Rosaci lors de la soirée électorale de France 3 Lorraine. © FTV

Des concurrents au rendez-vous

Du côté de Montigny-lès-Metz, Jean-Luc Bohl et Marie-Louise Kuntz, tous deux candidats déclarés à la présidence du département ont obtenu un excellent score de 58,22% certes insuffisant pour être élus dès ce dimanche mais ils ont également marqué des points. Battu par François Grosdidier pour conserver la Métropole, le maire de Montigny se verrait bien à la tête du département.

© FTV

De son côté, Jean François qui n'a pas caché ses intentions d'être candidat à la succession de Patrick Weiten vire nettement en tête avec 47,86% dans son canton des Coteaux de Moselle.

Un score à peu près identique à celui obtenu par Julien Freyburger dans le Sillon Mosellan. Lui ne parle toujours pas de tenter sa chance pour la présidence du département mais il pourrait représenter la carte du renouvellement.

On le voit, après ce premier tour des élections départementales en Moselle, c'est le statu-quo qui domine parmi les prétendants déclarés ou supposés à la présidence du conseil départemental de la Moselle. Jamais le troisième tour qui conduit à l'élection du président n'a été aussi ouvert que cette fois-ci. De quoi donner un peu de piment à cette élection départementale qui, jusqu'à présent en manquait cruellement. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections