Hambach : adieu la Smart électrique, bonjour l'Ineos Grenadier

Après avoir accompagné Jean Castex à Metz jeudi 14 janvier, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, était à Hambach pour la signature officielle de l’acte de transfert du site Smart entre Daimler et Ineos Automotive. Et la présentation de l'Ineos Grenadier.

Six mois après sa première visite sur place suite aux inquiétudes des salariés, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, était de retour en Moselle ce jeudi 14 janvier 2021.

Après avoir accompagné le Premier ministre Jean Castex au CHR de Metz, elle était en fin de matinée à Hambach pour la signature officielle de l’acte de transfert du site Smart entre Daimler et Ineos Automotive. A l'issue d'une table ronde avec les représentants des salariés des deux sociétés, en présence des élus, elle a participé à la signature de l’acte de transfert du site entre Daimler et Ineos Automotive.

A cette occasion lui a été présenté l'Ineos Grenadier, un 4x4 thermique qui sera fabriqué à Hambach à la place de la Smart EQ (électrique).

La clientèle potentielle de l'Ineos Grenadier pourrait être la même que celle du Defender de Land Rover dont la fabrication a été arrêtée il y a quelques années. Pour construire ce qui n'est encore qu'un prototype, Ineos Automotive (IA), va employer 1.300 salariés qui travaillait jusqu'alors chez Smart ou ses sous-traitants. 300 autres salariés sont eux encore en attente de connaître leur avenir.

Toutefois Daimler et IA ont annoncé provisionner 90 millions d'euros pour soutenir l'emploi et produire un autre véhicule si celui-ci ne rencontrait pas son public.

Les premiers modèles du Grenadier, prévus initialement en 2022, pourrait finalement être produits dès 2021.

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité