• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Hayange : le Secours Populaire gagne son bras de fer contre le maire FN

 Anne Duflot-Allievi, présidente de la section d'Hayange du Secours Populaire et Fabien Engelmann, le maire FN de la commune Mosellane. / © FTV
Anne Duflot-Allievi, présidente de la section d'Hayange du Secours Populaire et Fabien Engelmann, le maire FN de la commune Mosellane. / © FTV

Ce mardi 19 décembre, Fabien Engelmann, le maire d'Hayange (Moselle) a été condamné par le tribunal de Grande Instance de Thionville à rétablir l'électricité, le chauffage et l'enseigne de l'association caritative. Le maire est en conflit avec la présidente de l'association depuis plusieurs mois.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Le Tribunal de Grande instance de Thionville (Moselle) a condamné, ce mardi 19 décembre 2017, le maire d'extrême-Droite d'Hayange Fabien Engelmann, à rétablir l'électricité, le chauffage et l'enseigne de l'association locale du Secours Populaire.

La justice accompagne son jugement d'une astreinte de plus de 500 euros d'astreinte par jour, précisant que sa décision est immédiatement exécutoire.

C'est donc une victoire pour Anne Duflot-Allievi, la présidente de la section d'Hayange du Secours Populaire face à Fabien Engelmann, dans un conflit qui oppose les deux parties depuis septembre 2016.

18 mois de bras de fer

Le Secours Populaire de Hayange (Moselle) a en effet refusé le vendredi 30 septembre 2016 de rendre les clefs du local qu'il occupe depuis plusieurs années.
Une exigence de la mairie qui accuse l'association de faire de la politique et de la "propagande promigrants".

Le maire s'appuie sur l'absence de bail signé entre les deux parties pour cette occupation de locaux que le Secours populaire partage actuellement avec Les Restos du Coeur.

De son côté, l'association rappelle qu'elle bénéficie d'une "mise à disposition des lieux par la ville depuis plus de dix ans", évoquant "un bail oral établi pendant un conseil municipal, avant l’arrivée du Front national à la mairie".

Une demande d'expulsion

Le bras de fer entre le maire FN et la section locale du secours populaire ne devrait pas en rester là.

En parallèle à cette procédure à Thionville, Fabien Engelmann a engagé de son côté une action en référé auprès du tribunal Administratif de Strasbourg pour demander l'expulsion de l'association du local qu'elle occupe à Hayange.

A lire aussi

"La Lorraine est formidable"

Les + Lus