Municipales 2020 : les 3 choses à retenir du débat à Hayange

Le plateau de France 3 Lorraine où ont débattu les candidats pour le 1er tour des élections municipales à Hayange.
De gauche à droite : Fabien Engelmann, Fabrice Rosaci, Cécile Soulé, Jean-Marc Marichy et Rébecca Adam. / © Mayeul Aldebert - France 3 Lorraine.
Le plateau de France 3 Lorraine où ont débattu les candidats pour le 1er tour des élections municipales à Hayange. De gauche à droite : Fabien Engelmann, Fabrice Rosaci, Cécile Soulé, Jean-Marc Marichy et Rébecca Adam. / © Mayeul Aldebert - France 3 Lorraine.

Replay. Mercredi 26 février, 3 des 4 candidats qui briguent la mairie d’Hayange (Moselle) se sont réunis sur le plateau de France 3 Lorraine pour débattre pendant près d’une heure. Plusieurs thèmes ont été abordés. Voici ce qu’il faut en retenir.
 

Par France 3 Lorraine

En vue des élections municipales des 15 et 22 mars 2020, France 3 Lorraine a accueilli sur son plateau de télévision 3 des 4 candidats en lice pour la mairie d’Hayange, en Moselle. Un débat était animé par Fabrice Rosaci (France 3 Lorraine) et Cécile Soulé (France bleu Lorraine Nord).

Les 3 candidats présents (par ordre alphabétique) étaient :
  • Rébecca Adam, tête de liste de "Changer d’ère", sans étiquette. La candidate est collaboratrice parlementaire de Brahim Hammouche, député de la 8e circonscription de Moselle et président départemental du Modem. Elle représente une équipe qu’elle qualifie de "neuve, qui n’a pas participé à la gestion de la municipalité ces dernières années et qui rassemble des sensibilités allant de la gauche à la droite modérée".
Rebecca Adam, candidate aux municipales 2020 à Hayange (Moselle) sur le plateau de France 3 Lorraine. / © Laura Poli - France 3 Lorraine.
Rebecca Adam, candidate aux municipales 2020 à Hayange (Moselle) sur le plateau de France 3 Lorraine. / © Laura Poli - France 3 Lorraine.
 
  • Fabien Engelmann, le maire sortant RN (Rassemblement national) et tête de liste ''Ensemble, continuons pour Hayange''. Il prône ''une liste efficace et réaliste, d’ouverture, avec des hommes et des femmes de la société civile, adhérents ou non au RN, ainsi que des bénévoles d’associations''. Il propose un programme de proximité dans la continuité des cinq dernières années.
Fabien Engelmann, le maire sortant et candidat aux municipales 2020 à Hayange (Moselle) sur le plateau de France 3 Lorraine. / © Laura Poli - France 3 Lorraine.
Fabien Engelmann, le maire sortant et candidat aux municipales 2020 à Hayange (Moselle) sur le plateau de France 3 Lorraine. / © Laura Poli - France 3 Lorraine.
 
  • Jean-Marc Marichy, tête de liste "Hayange en harmonie" fut adjoint aux finances de Philippe David, ex maire PS de la ville. Il mène une liste faite de "diversités politiques" - avec notamment Gilles Wobedo de la France Insoumise ou le conseiller municipal de centre-droit Pascal Hauck – construite "pour la ville" et pas uniquement "contre le rassemblement national".
 
Jean-Marc Marichy, candidat aux municipales 2020 à Hayange (Moselle), présent sur le plateau de France 3 Lorraine. / © Laura Poli - France 3 Lorraine.
Jean-Marc Marichy, candidat aux municipales 2020 à Hayange (Moselle), présent sur le plateau de France 3 Lorraine. / © Laura Poli - France 3 Lorraine.
 
  • Anne Catherine Lévècque, tête de liste "Pour l’unité ouvrière", soutenue par le POID (Parti ouvrier indépendant démocratique) a décliné notre invitation. Elle n’a pas souhaité débattre avec le maire actuel Fabien Engelmann. Son intervention a été enregistrée mardi soir dans nos studios et diffusée lors de ce débat. Elle souhaite "un retour des compétences aux communes" pour défendre "la classe ouvrière et les services publics" qu’elle estime détruits par la politique nationale actuelle.

Reconstruire et réinventer la ville

Jean-Marc Marichy et Rebecca Adam semblent s’accorder sur le fait que la ville a besoin d’être rénovée et réaménagée. Pour Jean-Marc Marichy, la qualité de vie n’est pas forcément au rendez-vous à Hayange : "Le centre-ville n’est pas beau du tout. Il faut l’aérer, le végétaliser, le rendre plus agréable" pour la population.  

Quant à Rebecca Adam, elle souhaite mettre l’écologie à l’ordre du jour pour redynamiser la ville. Pour cela, elle propose une mesure radicale : suspendre les projets inhérents au PLU (Plan local d’urbanisme) élaboré par le maire RN Fabien Engelmann car "il ne prend pas en compte l’urgence écologique". Elle programme également un concours d’urbanisme pour repenser le centre-ville.

Concernant l’habitat, Fabien Engelmann, le maire sortant, prévoit d’acheter et de faire construire des "logements modernes" et pas uniquement "des logements sociaux" s’il est réélu. Mettre en place deux résidences réservées aux seniors et lutter contre les marchands de sommeil font également partie de son programme.

De son côté, le candidat Jean-Marc Marichy dénonce l’insalubrité de certains appartements présents à Hayange : "Il y a 300 logements presque inhabitables, voire insalubres. Il faut faire appel à des bailleurs sociaux, des promoteurs immobiliers et détruire par îlots et les reconstruire sur des bases environnementales et sanitaires", explique-t-il.


La santé

L’amélioration du centre hospitalier de la ville est également un thème majeur de cette campagne municipale. Jean-Marc Marichy, tête de liste "Hayange en harmonie", aspire à le transformer en "hôpital de proximité", tout en espérant y faire venir de nouveaux internes et des médecins. 

Rebecca Adam se veut rassurante sur l’avenir du CHR : "Il n’est pas question de le fermer", indique-t-elle. La candidate désire réunir des "crédits supplémentaires" grâce à un projet de labellisation. Le but ? Augmenter le nombre de lits de lits en psychiatrie, ouvrir un service d’ontologie et une maison d’accueil spécialisée inter régionale.

Enfin, Fabien Engelmann demande à ce que les urgences rouvrent au sein de l’hôpital d’Hayange car "les urgences de Bel-Air (CHR Metz-Thionville) sont saturées", indique-t-il. Pour pallier à la désertification médicale qui touche la région, il prévoit aussi de mettre à disposition à titre gracieux des locaux communaux pour quelques médecins généralistes.


Economie et emploi

  • British Steel : un dossier brûlant
L’avenir des 450 employés de British Steel est un sujet épineux pour les habitants. Malgré les promesses d’investissements du chinois Huiming Li, l’inquiétude est palpable pour les Hayangeois. Les candidats rappellent tous être dans l’attente d’une décision de Bercy concernant l’avenir de l’entreprise mosellane. Le groupe Jingye est "prêt à investir 60 millions d’euros sur cinq ans", rappelle Rebecca Adam, tête de liste "Changer d’ère".

Jean-Marc Marichy martèle qu’il ne souhaite pas que l’entreprise connaisse le même sort que les Hauts Fournaux. Il demande à ce que l’Etat "prenne des garanties et des décisions pour que l’on puisse recycler le site" en cas de fermeture.  
  • Finances
Anne Catherine Lévècque, tête de liste "Pour l’unité ouvrière" regrette la baisse du personnel municipal dans la commune, "entre 65 et 70 personnes". Elle désire un retour à l’emploi et la titularisation des salariés précaires. Le maire de la ville, Fabien Engelmann, rétorque que ce non renouvellement des départs à la retraite concerne l’ensemble des mairies françaises : "Les gouvernement successifs baissent les dotations des communes. Hayange perd 1.1 millions d’euros par an".

Pour relancer les investissements à Hayange, Rébecca Adam, tête de liste de "Changer d’ère", préconise d’utiliser les 47% de fonds restants du FEDER (fonds européens de développement régional).

Les municipales continuent sur France 3 Lorraine.
Prochains débats entre les candidats :
  • Mercredi 3 mars à 21h pour Metz
  • Mercredi 3 Mars à 22h pour Bar-le-Duc

Nous vous proposons de suivre le débat en replay dans cette vidéo ci-dessous.
 
 

Vous pouvez retrouvez dans la carte ci-dessus, l'ensemble des débats des municipales du réseau France 3 en régions.
 

Sur le même sujet

Les + Lus