Animaux : on connaît le sexe des bébés coyotes du parc de Sainte-Croix

Les quatre bébés coyotes du Parc animalier de Sainte-Croix se portent comme des charmes. Ce jeudi 16 mai 2024, ils ont vécu leur premier examen vétérinaire un mois après leurs naissances. L’occasion de découvrir leurs sexes et de vérifier que tout va bien. Retour en photo sur cette matinée particulière.

Tout va bien pour les coyotins du Parc animalier de Sainte-Croix ! L’opération de ce jeudi 16 mai 2024 a été un succès. Les quatre petits coyotes, nés il y a un mois du couple Tolinka, la femelle et Hogan le mâle, ont certainement vécu une drôle d’expérience aujourd'hui.

Examen médical, vermifuge et puçage, étaient au programme. Pour ce faire, ils ont été extirpés de leur enclos pour la première fois de leur vie. “Le premier examen vétérinaire permet de déterminer s’ils vont bien, s’il y a des malformations de naissance, si l'ombilic est bien cicatrisé, si le cœur bat bien et si tout est fonctionnel”, précise Camille Pesquet, la vétérinaire du Parc animalier. Examens réussis pour les petits, les deux mâles et les deux femelles, de deux kilos chacun, se portent comme des charmes.

Toujours soucieux du bien-être des animaux, les soignants et les assistants zoologiques ont tout fait pour que l’opération dure le moins de temps possible. “On essaie d’écourter au maximum car l’objectif est de limiter le temps pendant lequel les petits sont séparés de leurs parents. Cette fois, ça a duré environ une heure”, souligne Rebecca, assistante zoologique.

Aussitôt examinés, aussitôt relâchés dans leurs enclos grand luxe. Les coyotes bénéficient d’une superficie totale de 3,2 hectares qu’ils partagent avec des bisons et des ours noirs, pour créer une interaction naturelle entre les espèces.

Toutes les membres de l'équipe le savent, elles viennent de passer un moment privilégié avec ces coyotins qu’elles ne retrouveront pas de sitôt : “Si tout va bien, on ne les reverra pas. C’est un premier contact rapproché avec des animaux aussi petits. Plus tard, s'il y a besoin de les revoir, le contact et les réactions ne seront plus les mêmes”, souligne Camille Pesquet.

Un cinquième coyotin ?

Un mystère plane encore sur la famille coyote qui pourrait être plus nombreuse qu'observée : “il y aurait peut-être un cinquième coyotin mais ce n’est pas sûr. Soit la personne qui a donné cette information s’est trompée, soit le petit est très bien caché”, explique Rebecca. Quoi qu’il en soit, le parc le promet, si l'existence d’un cinquième petit est avérée, ils donneront des nouvelles.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité