CNR : une école primaire REP de Metz invitée à l’Élysée pour présenter son projet de classe biculturelle en allemand

Emmanuel Macron réunit ce lundi 12 décembre à l’Élysée différents acteurs du Conseil National de la Refondation (CNR), une instance citoyenne lancée à la rentrée. Parmi les invités, l’école primaire Sablon la Seille de Metz (Moselle), classée Réseau d’Education Prioritaire (REP), venue porter son projet de laboratoire de langue allemande.

Trois mois après le lancement du Conseil National de la Refondation, un premier point d'étape présidé par le chef de l’État est organisé ce lundi 12 décembre 2022. Le laboratoire de langue allemande de l’école primaire REP Sablon la Seille de Metz (Moselle) fait partie des initiatives retenues dans le cadre du CNR. Delphine Lebrun, la directrice de l’école, et François Grosdidier, le maire de Metz, sont reçus à l’Élysée pour exposer le projet.

Assurer la réussite des élèves et réduire les inégalités

Dans cette école classée Réseau d’Education Prioritaire (REP), proche de la frontière franco-allemande, 33 langues et cultures se côtoient. Pour assurer la réussite des 446 élèves répartis sur 23 classes et réduire les inégalités, un projet d’apprentissage de l’allemand est déjà en place, avec des classes bilangues. “Dans notre école classée REP, 97% des parents d’élèves sont favorables à l’apprentissage de l’allemand”, soutient Delphine Lebrun, la directrice de l’école.

L’allemand était cantonné aux quartiers favorisés du centre-ville de Metz mais cette langue est importante, elle fait sens dans notre territoire

Delphine Lebrun, la directrice de l’école primaire REP Sablon la Seille de Metz (Moselle)

En partenariat avec la ville et l’université de Metz, le personnel de l’établissement planche sur des actions permettant au jeune public de l’éducation prioritaire de développer de nouvelles compétences en langue et culture allemandes. “Nous cherchions à réduire les inégalités culturelles et linguistiques dans le quartier. L’allemand était cantonné aux quartiers favorisés du centre-ville de Metz mais cette langue est importante, elle fait sens dans notre territoire”, insiste la directrice de l’école.

Un laboratoire de langue allemande

Bientôt au menu de cette école, un espace dédié à l’apprentissage de l’allemand sur le temps scolaire et périscolaire, avec une ludothèque, une webradio, des ateliers artistiques, culinaires et musicaux. L’école compte maintenant sur l'impulsion du Conseil National de la Refondation pour développer son laboratoire de langue. “Le CNR est une belle opportunité pour les enseignants, leur travail est valorisé. Nous faisons émerger des problématiques et trouvons des solutions ensemble. Nous souhaitons maintenant aller plus loin dans notre projet d’école biculturelle et obtenir des fonds”, explique Delphine Lebrun.

Selon l’Élysée, plus de 2.000 réunions CNR, regroupant élus, associations, syndicats, partenaires sociaux et citoyens ont germé un peu partout en France depuis la rentrée. Leur objectif, faire remonter des propositions et initiatives locales liées à l’éducation, la jeunesse, la santé ou le numérique, pour (peut-être) donner lieu à des solutions concrètes, des référendums ou des projets de loi.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité