Coronavirus : pour le maire de Moyeuvre-Grande en Moselle "rouvrir les écoles après le 11 mai, c'est mission impossible"

La réouverture des écoles après le déconfinement est un vrai casse-tête pour le maire de Moyeuvre-Grande (Moselle). Il pourrait prendre un arrêté municipal fermant les établissements scolaires publics jusqu'à nouvel ordre.

Ecole du centre de Moyeuvre-Grande. Réouverture des écoles à partir du 11 mai.
Ecole du centre de Moyeuvre-Grande. Réouverture des écoles à partir du 11 mai. © Pascal Zimmer, document remis.

La tension est vive dans la mairie de Moyeuvre-Grande (Moselle) avant la réouverture des sept écoles de la ville pour les élèves de grande section, de CP et de CM2 lundi 11 mai. "Cette rentrée n'est pas appropriée pour les enfants", affirme René Drouin, le maire socialiste de la ville.

Je ne suis pas sûr de rouvrir le 11 mai
- René Drouin, maire de Moyeuvre-Grande


Pour les écoles, collèges et lycées, le retour en classe sera étalé sur trois semaines. Avec une nouvelle contrainte : les groupes ne pourront pas dépasser plus de quinze élèves. "Les parents, les enfants, les personnels de l'école vont graviter dans et autour de l’école. Et à ce moment-là, les mesures barrières vont être pratiquement impossibles à faire observer", explique René Drouin. "Et il y a aussi le problème de la cantine qui n'est toujours pas réglé"

Alerte sur un rebond de l'épidémie

Visiblement, pour René Drouin, comme pour de nombreux maires en France, les préconisations du conseil scientifique pour gérer l'après 11 mai relèvent du casse-tête. "Dans son avis rendu le 20 avril dernier, le conseil scientifique a proposé de maintenir les crèches et les écoles fermées jusqu’au mois de septembre". Ainsi, René Drouin estime qu'il n'a pas les masques pour protéger tout le monde dans l'école. Et lui aussi ne comprend pas pourquoi le gouvernement n'a pas suivi l'avis du conseil scientifique. "C'est la principale raison pour laquelle j'attends avant de prendre une décision".  

L’épidémie du Covid-19 a aussi mis en lumière un problème ancien et récurrent dans de nombreuses écoles : l’état des sanitaires. Souvent mal entretenus et dépourvus de savon.

Et la priorité de cette rentrée, après confinement, reste les gestes barrières. "La réouverture des écoles ne se fera que si j’ai la certitude que toutes les garanties sanitaires sont prises et réalisables et qu’ainsi, la santé de chacun ne sera pas menacée".

Edouard Philippe, le premier ministre, et son le gouvernement doivent détailler leur plan de déconfinement mardi 28 avril 2020. René Drouin prendra sa décision à ce moment-là.  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : école à la maison santé société coronavirus éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter